Dissension à la CSDM: une commissaire écartée de l'exécutif

Une commissaire de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) qui siège à titre... (PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une commissaire de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) qui siège à titre d'indépendante vient d'être écartée de l'exécutif en raison de ses divergences d'opinions. Violaine Cousineau, qui s'est démarquée récemment en ramenant une motion d'urgence sur les exercices de confinement auprès des élèves, avait annoncé son intention de ne pas appuyer le budget, le 29 juin.

Au début du mois, deux autres commissaires ont quitté la formation de la présidente de la CSDM, Catherine Harel Bourdon, le Mouvement pour une école moderne et ouverte (MEMO). Les trois commissaires siègent depuis à titre d'indépendants à en raison de leurs « valeurs devenues incompatibles », ont-ils expliqué.

À la rentrée d'automne, ils ont l'intention de déposer une motion afin de revoir le modèle de composition des commissaires qui siègent au comité exécutif, la garde rapprochée de la présidente. Lors d'un entretien avec le journal local du Sud-Ouest, Mme Harel Bourdon a expliqué qu'il était impensable de faire avancer des dossiers avec une opposition à un enjeu aussi important que le budget annuel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer