La CSDM propose Uber pour remplacer le transport scolaire

Dès la rentrée, quelque 700 élèves des écoles... (Photo Ivanoh Demers, Archives La Presse)

Agrandir

Dès la rentrée, quelque 700 élèves des écoles Atelier, Face et Fernand-Seguin ne bénéficieront plus du transport scolaire.

Photo Ivanoh Demers, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pendant que le gouvernement s'apprête à trancher sur le sort d'Uber au Québec, la direction de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) n'hésite pas à recommander le service controversé pour remplacer le transport scolaire dans des écoles visées par des coupes de services.

Cette solution a été évoquée à au moins deux reprises dans les derniers mois, et encore une fois mercredi soir, à des parents de trois écoles à vocation particulière qui n'auront plus droit, faute de budget, à l'autobus jaune à la rentrée scolaire. La rencontre de parents visait à demander un moratoire à la CSDM sur sa décision de couper le transport à l'école l'Atelier, à l'école Face, située au centre-ville, ainsi qu'à l'école pour surdoués, Fernand-Seguin.

« Le plus sérieusement du monde, l'une des trois commissaires qui a assisté à la réunion a suggéré le service Uber. Ce n'était pas une blague, pas du tout. J'ai été abasourdie par ses propos », relate Anne Bhereur, mère d'un enfant qui fréquente l'école Atelier, dans Ahuntsic.

UNE OPTION PARMI D'AUTRES

La commissaire en question, Stéphanie Bellenger-Heng, qui a siégé au comité sur la politique de transport de la commission scolaire, n'a pas nié ses propos au sujet d'Uber au lendemain de la rencontre. Mais elle nuance, en précisant qu'il ne s'agissait là que de l'un des scénarios évoqués, dans les derniers mois, par le comité de parents de l'école Face, située dans le territoire qu'elle représente.

« Je sais bien que la question de la légalité pose problème, a-t-elle ajouté à La Presse. Tout ce que j'ai fait, c'est rappeler la liste des alternatives. J'ai été mal comprise. Il n'y avait pas d'écoute de la part des parents. La décision a été prise, il n'y aura plus de transport par autobus jaune. Il faut trouver des solutions. J'ai aussi parlé d'une plateforme de covoiturage qui a été mise en place par le comité de parents de Face. »

À la suite de cette rencontre, les parents ont décidé d'interpeller de nouveau le ministère de l'Éducation. Ils répètent qu'ils sont ouverts à payer une partie de la facture pour conserver le transport scolaire. Et selon eux, le covoiturage ne serait pas une mince affaire au primaire avec les sièges d'appoint obligatoires.

« UN MANQUE DE JUGEMENT »

Selon Jocelyn Desjardins, parent d'enfants fréquentant l'école Atelier, et ardent syndicaliste en désaccord avec Uber, la CSDM fait « la promotion du désengagement envers sa communauté », en agissant de la sorte.

« La commission scolaire fait siennes des propositions de transport illégales, dénonce-t-il. C'est un manque de jugement. La rencontre visait juste à nous décourager, à nous dire d'arrêter le combat. »

À la suite de la dernière rencontre du conseil des commissaires, le mois dernier, la présidente de la CSDM, Catherine Harel Bourdon, a affirmé qu'il n'y avait pas de retour possible sur la décision d'abolir le transport pour ces trois écoles. La décision touche près de 700 élèves.

***

UN PROBLÈME COMPLEXE

Au début de l'année, la présidente de la CSDM a expliqué aux parents touchés par la décision que les subventions pour le transport seraient abolies si des frais sont facturés aux parents. La Commission scolaire affirme avoir jonglé avec l'idée de modifier les plages horaires des autobus, mais c'est tout le réseau qu'il faudrait revoir, a indiqué Mme Harel Bourdon. Il reste la possibilité d'obtenir des tarifs réduits avec la Société de transport de Montréal (STM) ou de conclure une entente avec une entreprise privée de transport par autobus.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer