Québec débloque 367 millions pour rénover les écoles

L'école désaffectée Saint-Nom-de-Jésus, dans Hochelaga-Maisonneuve, accueillera des élèves du... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE)

Agrandir

L'école désaffectée Saint-Nom-de-Jésus, dans Hochelaga-Maisonneuve, accueillera des élèves du primaire et du secondaire en 2018, a assuré hier le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

De passage à Montréal, le nouveau ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, a annoncé hier que plus de 367 millions seront investis, l'été prochain, pour rénover les écoles du Québec. La part du lion reviendra aux écoles de la Commission scolaire de Montréal (CSDM), qui reçoit 79 millions supplémentaires, soit près des deux tiers de la partie de l'enveloppe attribuée à la métropole.

Cet argent servira notamment à refaire des toitures, à remplacer des portes et des fenêtres, ainsi qu'à mettre au goût du jour des systèmes de chauffage et des installations sanitaires. Le ministre de l'Éducation a choisi l'école désaffectée Saint-Nom-de-Jésus, dans Hochelaga-Maisonneuve, pour en faire l'annonce, en assurant qu'elle pourra accueillir de nouveau des élèves du primaire et du secondaire en 2018.

«C'est un symbole. Aujourd'hui, cette école inspire la gêne, parfois la honte, a-t-il dit. Ce n'est pas pour rien que nous l'avons choisie pour annoncer ces investissements. C'est une école qui n'en est plus une.»

Pour l'ensemble de la province, 1572 projets ont été ciblés pour un millier de bâtiments. À Montréal, cinq commissions scolaires (CSDM, Pointe-de-l'Île, Marguerite-Bourgeoys, English-Montréal, Lester-B.-Pearson) vont se partager 127 millions pour réaliser 293 projets dans plus de 200 bâtiments. Il est question de 700 millions sur trois ans.

Réactions mitigées

La présidente de la CSDM, Catherine Harel-Bourdon, a salué ces investissements tout en précisant qu'avec le déficit de maintien des immeubles, qui atteint 1,1 milliard à ce jour, ces sommes ne permettront que d'effectuer un «rattrapage».

79,1
millions
Somme que touchera la Commission scolaire de Montréal pour rénover ses écoles

«C'est quand même une bonne nouvelle, a-t-elle tenu à préciser. Mais avec nos besoins actuels, il aurait fallu doubler le montant de 79 millions. La valeur de remplacement de nos immeubles se chiffre à plus de 2 milliards.»

Le porte-parole en matière d'éducation de la Coalition avenir Québec (CAQ), Jean-François Roberge, estime qu'il n'y a «aucun chiffre de nouveau» dans l'annonce du ministre Proulx.

«Le ministre de l'Éducation se transforme en ministre de l'Environnement, il fait du recyclage. Notre parti avait obtenu des données sur les écoles vétustes, elles sont au nombre de 478, et il y en a 55 à reconstruire. Nous, à la CAQ, nous étions prêts à mettre 3,5 milliards sur la table pour les établissements. C'est le montant du déficit cumulé pour le maintien des écoles au Québec.»

***

En chiffres

Pour la région de Montréal : 127 millions pour 200 bâtiments

Commission scolaire de Montréal (CSDM) : 79,1 millions, 118 projets

Commission scolaire de la Pointe-de-l'Île : 10,2 millions, 36 projets

Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys : 21,6 millions, 92 projets

Commission scolaire English-Montréal : 9,1 millions, 36 projets

Commission scolaire Lester-B.-Pearson : 7,2 millions, 11 projets

CSDM

Nombre d'écoles : 209

Proportion des établissements jugés en mauvais état : 80%

Âge moyen des bâtiments : 65 ans

Déficit d'entretien accumulé : 1,1 milliard

Valeur de remplacement : 2,8 milliards

Source : Direction générale des infrastructures scolaires, Novembre

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer