Des enseignants en colère interrompent une conférence de François Blais

Les professeurs déplorent que le ministre ne soit pas... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

Agrandir

Les professeurs déplorent que le ministre ne soit pas venu, ne serait-ce qu'une seule fois depuis sa nomination à l'Éducation, dans l'une des 800 écoles visées par des grèves malgré de nombreuses invitations.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une quarantaine d'enseignants viennent de réserver tout un comité d'accueil au ministre de l'Éducation, lors de son passage à Montréal ce midi, devant le Conseil du patronat pour parler de ses priorités en éducation. Les syndiqués ont débarqué en pleine conférence du ministre à l'Hôtel Omni, de la rue Sherbrooke Ouest.

Les professeurs membres de la Fédération autonome de l'enseignement (FAE) sont «indignés» que le ministre François Blais puisse accepter une pareille invitation provenant des «entreprises privées» quand il «refuse d'écouter les besoins du personnel enseignant et des élèves.»

La FAE déplore également que le ministre ne soit pas venu, ne serait-ce qu'une seule fois depuis sa nomination à l'Éducation, dans l'une des 800 écoles visées par des grèves malgré de nombreuses invitations.

«En rencontrant des membres d'un important lobby de l'entreprise privée, il démontre non seulement qu'il se préoccupe peu du quotidien des écoles publiques, de leurs difficultés et des nombreux besoins des élèves, mais aussi que son gouvernement poursuit lentement mais surement la marchandisation de la formation professionnelle au Québec» dénonce le vice-président à la vie politique de la FAE, Alain Marois.

Le ministre Blais, dont la conférence a été interrompue, devait aborder la question du chantier de l'adéquation formation-emploi, et des enjeux liés à la formation professionnelle et technique au Québec. À moins d'un revirement de plus en plus improbable, 800 écoles seront fermées mercredi, jeudi et vendredi, en raison de la grève des enseignants et du personnel de soutien. Une grève touchant Montréal, Laval, la Rive-Sud, l'Estrie et l'Outaouais, notamment.

La FAE va respecter un avis d'éviction de l'hôtel. Le SPVM est sur place. Pas de trace du ministre qui devait se présenter à midi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer