CSDM: un budget déficitaire de 11,5 millions

Catherine Harel Bourdon, présidente de la CSDM... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Catherine Harel Bourdon, présidente de la CSDM

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La plus importante commission scolaire du Québec a finalement adopté hier son budget, avec un mois de retard sur son échéancier en raison des nouvelles règles ministérielles, en prévoyant un déficit de 11,5 millions de dollars. La nouvelle mouture budgétaire n'annonce rien de bon pour les élèves des écoles de la Commission scolaire de Montréal (CSDM), mais le scénario est plus optimiste qu'il ne l'était le mois dernier, où le déficit projeté s'établissait à 17,2 millions pour 2015-2016.

La présidente de la CSDM, Catherine Harel Bourdon, a indiqué devant les commissaires, en conseil, que ce budget va forcément être assorti de compressions importantes dès la rentrée scolaire d'automne. «Je pense entre autres à des projets avec les comités de quartier, à des mesures alimentaires dans certaines écoles. Aussi, à des programmes de soutien du passage du primaire au secondaire», a-t-elle précisé à La Presse. Les ratios élèves-enseignants pourraient aussi être touchés.

Au total, la commission scolaire devra donc réduire ses dépenses de 23 millions et aller chercher 4,5 millions de revenus dans le secteur de la formation aux adultes si elle veut parvenir à un retour à l'équilibre budgétaire d'ici un an. Afin d'y parvenir, la CSDM a déjà supprimé des dizaines de postes de professionnels, de même que des postes de directeurs adjoints. Un gel d'embauche a aussi été mis en place, mais il est sujet à de l'assouplissement en raison de l'augmentation d'élèves inscrits.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer