Une remise de diplômes pour tous à la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys

La Presse relatait ce matin le cas du jeune... (PHOTO DAVID BOILY LA PRESSE)

Agrandir

La Presse relatait ce matin le cas du jeune Trevor Jackson, qui fréquente l'école Félix-Leclerc depuis cinq ans et qui n'était pas invité à la cérémonie de remise de diplômes, au grand dam de ses parents, qui y voyaient une politique d'exclusion inacceptable.

PHOTO DAVID BOILY LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louise Leduc
La Presse

La commission scolaire Marguerite-Bourgeoys revient sur sa position. Les élèves qui se trouvent dans la même situation que le jeune autiste présenté dans La Presse, hier, seront dorénavant invités à la cérémonie de remise des diplômes de leur école.

La Presse a relaté hier le cas de Trevor Jackson, élève de 17 ans qui fréquente l'école Félix-Leclerc de Pointe-Claire depuis cinq ans et qui n'était pas invité à la cérémonie de remise des diplômes, au grand dam de ses parents, qui y voyaient une politique d'exclusion inacceptable.

Par communiqué publié hier après-midi, la commission scolaire annonce qu'elle se ravise.

« Les réactions amènent la direction de l'école Félix-Leclerc, de concert avec les directions des deux autres écoles ayant les mêmes pratiques, à poser un second regard sur la question », peut-on lire.

Au cours des prochains jours, « les écoles élaboreront des scénarios pour reconnaître les élèves des parcours spécialisés de premier cycle lors de la soirée de remise de diplôme », est-il écrit.

Cela sera fait à temps pour les cérémonies qui se tiendront ces semaines-ci, et ce, tant à l'école Félix-Leclerc qu'aux écoles Saint-Laurent et Paul-Gérin-Lajoie, qui offrent des programmes semblables à celui que suit le jeune Trevor.

« Les écoles et la Commission scolaire répondent ainsi aux parents qui souhaitent la plus grande inclusion possible pour leur enfant et leur participation aux étapes marquantes qui jalonnent la vie d'un élève », conclut le communiqué.

Parcours scolaire

Mercredi, la directrice de l'école Félix-Leclerc, Diane Vallée, justifiait le fait que Trevor et les jeunes dans sa situation ne seraient pas invités à la cérémonie de remise des diplômes en faisant valoir que ces élèves n'avaient pas terminé leurs deux cycles d'études.

Elle affirmait que cela n'avait rien à voir avec le handicap de Trevor, mais tout à voir avec le fait qu'il n'avait pas terminé son parcours et qu'il pourrait fort bien être honoré dans sa future école.

Or, l'école Félix-Leclerc n'offre pas les deux cycles que comporte le programme spécialisé de Trevor. Ce dernier, comme d'autres jeunes, est contraint de changer d'école pour poursuivre ses études, c'est-à-dire une formation préparatoire au travail.

Messages

Maryse Savoie, la mère de Trevor, s'est dite touchée de tous les messages reçus hier et ravie du dénouement. « À mon avis, c'était la seule décision possible. Ce qui me fait particulièrement plaisir, c'est qu'elle ne permettra pas qu'à Trevor d'assister à la cérémonie de remise des diplômes, mais à plusieurs autres jeunes. »

Âgé de 17 ans, Trevor ne dépassera vraisemblablement pas le niveau de 6e année qu'il a dans les faits. Ayant vu sa soeur décrocher son diplôme, il rêvait depuis quelque temps déjà de lancer son mortier comme tous les autres.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer