Manifestante blessée au visage: une enquête a été ouverte

L'incident a eu lieu au cours d'une manifestation... (Photo Patrice Laroche, Le Soleil)

Agrandir

L'incident a eu lieu au cours d'une manifestation qui s'est déroulée devant l'Assemblée nationale.

Photo Patrice Laroche, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Le Commissaire à la déontologie policière a ordonné une enquête, mardi, dans le dossier de la manifestante qui a été atteinte au visage par un projectile de gaz lacrymogène lancé par un policier de la ville de Québec.

L'incident a eu lieu au cours d'une manifestation qui s'est déroulée devant l'Assemblée nationale, le jeudi 26 mars.

Par voie de communiqué mardi, le Commissaire à la déontologie policière a fait savoir qu'il avait mandaté un enquêteur et qu'il attendait son rapport dans 180 jours, à moins de circonstances exceptionnelles.

L'organisme rappelle que son rôle est d'examiner toute plainte déposée par un citoyen contre un policier, un agent de protection de la faune, un contrôleur routier, un constable spécial ou un agent de la paix dans l'exercice de ses fonctions.

Après qu'une enquête eut été menée, le Commissaire peut adresser une citation à comparaître devant le Comité de déontologie policière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer