Cégep Ahuntsic: un conflit réglé en étendant l'organigramme

Alors que le réseau collégial crie famine, un cégep montréalais a évoqué un... (Photo: David Boily, La Presse)

Agrandir

Photo: David Boily, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alors que le réseau collégial crie famine, un cégep montréalais a évoqué un conflit de personnalités entre employés pour expliquer en partie la création d'une nouvelle direction au sein de son organigramme, dénonce l'association étudiante locale.

Cet automne, le Collège Ahuntsic a scindé sa direction des communications en créant une nouvelle direction «des relations extérieures et des partenariats institutionnels».

La résolution votée à cette fin par le conseil d'administration du cégep débute en abordant «la nécessité de trouver une solution pérenne, équitable et efficace à la situation de tension vécue à la Direction des communications depuis de nombreuses années».

Ces changements administratifs entraîneront la création d'un nouveau poste assorti d'un salaire d'environ 60 000 $.

L'association étudiante locale rue dans les brancards et déplore le manque de transparence entourant la décision.

Le directeur général du Collège, Benoit Pagé, a plaidé en entrevue que sa nouvelle direction vise à tisser des partenariats qui devraient permettre de financer entièrement le bureau et, à terme, procurer des revenus supplémentaires à l'établissement.

Pas de «stricte relation»

«Ce qui est vrai, c'est qu'il y avait des tensions interpersonnelles au sein de la Direction des communications. Ce qui est vrai, c'est que la création de cette [nouvelle] direction permet de soulager les tensions», a indiqué M. Pagé. «Mais le véritable intérêt des transformations est lié au contexte financier et à notre besoin d'aller chercher davantage de revenus.»

La présence de cette explication comme premier élément de la résolution adoptée par le conseil d'administration ne constitue pas une justification, a-t-il ajouté. «Ce serait tordre les faits que de poser une stricte relation de cause à effet.»

L'introduction de la résolution votée évoque d'autres éléments, dont le respect des orientations stratégiques quant au rayonnement du cégep et à son engagement dans le milieu.

«Inadmissible en contexte de compressions budgétaires»

Yan-François Désy-Côté, porte-parole de l'association étudiante, a critiqué l'administration collégiale. «On condamne la création de ce poste parce qu'on la trouve inadmissible en contexte de compressions budgétaires», a-t-il dit. «Ça a fait beaucoup jaser.»

Les représentants étudiants au conseil d'administration du cégep ont voté contre cette proposition. «On a l'impression que ç'a été passé assez rapidement pour pouvoir donner un poste à quelqu'un», a ajouté M. Désy-Côté.

La présidente du syndicat du personnel enseignant du Collège Ahuntsic, Josée Déziel, n'a pas voulu commenter l'affaire. Elle a indiqué que les représentants des professeurs sur le conseil d'administration s'étaient abstenus lors du vote sur la création de cette nouvelle direction.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer