La réforme de l'éducation autochtone contestée devant les tribunaux

Ottawa prévoit fournir le financement pour l'éducation de... (Photo TODD KOROL, Reuters)

Agrandir

Ottawa prévoit fournir le financement pour l'éducation de base, qui comprendra l'apprentissage des langues et de la culture, pour un total de 1,25 milliard $ répartis sur trois ans, à partir de 2016.

Photo TODD KOROL, Reuters

Stéphanie Marin
La Presse Canadienne
OTTAWA

L'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador s'adresse aux tribunaux afin de bloquer la réforme en éducation pour les Autochtones, annoncée au début du mois par Ottawa.

Une demande de révision judiciaire de la loi a été déposée en Cour fédérale.

L'absence de consultation par le fédéral avait été déplorée par le regroupement des nations autochtones québécoises peu après l'annonce. Il s'agit d'opportunisme politique, avait alors dénoncé l'Assemblée.

Toute loi en éducation doit obtenir le consentement libre, préalable et en toute connaissance de cause des Premières Nations au Québec, a souligné l'Assemblée dans un communiqué critiquant le plan fédéral.

Le gouvernement conservateur a fait part de sa réforme en éducation le 7 février dernier. Celui-ci dit reconnaître le contrôle des Premières Nations sur leur système scolaire.

Mais ce contrôle sur l'éducation sera limité à l'administration, a relevé l'Assemblée. Et ce sera encore le gouvernement fédéral qui déterminera et imposera les normes d'enseignement.

Ottawa prévoit fournir le financement pour l'éducation de base, qui comprendra l'apprentissage des langues et de la culture, pour un total de 1,25 milliard $ répartis sur trois ans, à partir de 2016.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer