La CREPUQ devient le BCI

La Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

Agrandir

Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

La Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ), qui assumait notamment la fonction de lobby des universités auprès du gouvernement, change de mission et de nom. Elle devient le Bureau de coopération interuniversitaire (BCI).

« C'est une continuité de ce que la CREPUQ faisait avant. L'organisation reste sensiblement la même, une émanation des universités du Québec qui veulent y contribuer sur une base volontaire. Le but de l'organisation est d'offrir des services en commun et de permettre aux universités de se concerter autour de questions qui les interpellent tous », a expliqué le directeur général à titre intérimaire, Claude Bédard.  

La CREPUQ, fondée en 1963, n'aura finalement pas survécu à son cinquantième anniversaire, aux prises l'an dernier avec un épisode de discorde au sein de ses membres. Plusieurs universités avaient claqué la porte, alors qu'un certain clivage s'était installé entre les universités à charte privée (comme Montréal, Laval et McGill) et les établissements du réseau des universités du Québec sur la question des droits de scolarité et du financement des universités. 

Le BCI n'étant pas le lobby des universités, il incombera désormais à chaque établissement d'enseignement d'établir ses représentations externes auprès du gouvernement.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer