Trois universités québécoises dans un classement international

L'Université McGill se classe au 18e rang mondial... (Photo Alain Roberge, La Presse)

Agrandir

L'Université McGill se classe au 18e rang mondial et au premier rang canadien.

Photo Alain Roberge, La Presse

Partager

Trois établissements québécois obtiennent une fois de plus une bonne note au classement des meilleures universités du monde. L'Université McGill, l'Université de Montréal et l'Université Laval se positionnent au classement annuel du QS World University Rankings, rendu public lundi.

McGill fait encore une fois figure de bonne première canadienne, devançant les 15 autres universités du pays présentes sur la liste. Elle se classe au 18e rang mondial, en baisse d'une place par rapport à l'an dernier. «C'est encourageant d'être parmi les meilleures universités du monde, surtout que les autres qui se classent au sommet sont des institutions privées», a dit la rectrice de l'Université McGill, Heather Munroe-Blum. Dans ce contexte de compétitivité, elle souhaiterait néanmoins voir le gouvernement s'engager dans une politique publique «d'excellence et d'accessibilité» pour aider davantage les universités.

Grand bond pour

l'Université de Montréal

L'Université de Montréal, avec ses écoles affiliées HEC Montréal et Polytechnique Montréal, a pour sa part grimpé de 23 places pour atteindre la 114e position. L'Université Laval est passée du 316e au 324e rang.

Le classement, lancé en 2004, permet aux futurs étudiants et aux chercheurs de comparer les universités entre elles. «C'est très important, surtout pour accueillir des étudiants étrangers et même d'ici, a précisé le conseiller principal, relations médias de l'Université de Montréal, Mathieu Filion. C'est important aussi pour les échanges entre universités. On peut se baser là-dessus pour voir le calibre d'une autre université.»

Le groupe QS, établi à Londres, a évalué plus de 2580 universités pour établir sa liste des 700 meilleurs établissements. Le classement se fonde sur la réputation de l'institution auprès des universitaires et des employeurs, le ratio étudiants-professeurs, le nombre de citations du corps professoral, la proportion d'étudiants étrangers et le nombre de facultés internationales. «C'est le plus grand sondage auprès d'universitaires dans le monde», a précisé la responsable des relations publiques pour QS, Vicky Chiu, qui dit avoir reçu plus de 46 000 réponses d'universitaires.

Elle souligne que c'est la première fois que deux universités canadiennes font partie du top 20 - McGill au 18e rang et l'Université de Toronto au 19e rang. «L'Université de Toronto a monté au classement grâce à une hausse significative du nombre d'étudiants étrangers», a-t-elle ajouté.

Grève étudiante

Les responsables des universités québécoises ne pensent pas que la grève étudiante du printemps dernier puisse avoir un impact sur les prochains résultats du classement. «On ne croit pas que ça va influencer le résultat, a dit Mathieu Filion, de l'Université de Montréal. Notre nombre d'inscriptions a augmenté et la qualité des cours a été maintenue.»

Le Massachusetts Institute of Technology (MIT), aux États-Unis, remporte cette année la palme du classement, détrônant l'Université de Cambridge, en Grande-Bretagne.

 

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer