Au coeur d'une lutte de pouvoir entre Accurso et Borsellino

Partager

La commission Charbonneau a plongé au coeur de ce qui semble avoir été une lutte entre les entrepreneurs Tony Accurso et Joe Borsellino pour l'accès au financement du Fonds de Solidarité de la FTQ.

Le procureur Me Simon Tremblay a présenté une nouvelle série de conversations captées entre le président de Construction Garnier, Joe Borsellino, et l'ex-dg de la FTQ-Construction, Jocelyn Dupuis. L'une des conversations présentées a été captée en décembre 2008 alors que Joe Borsellino est à fêter la nomination de Tony Tomassi, comme ministre de la Famille, une fête qui a duré trois jours.

À un moment de la conversation, Borsellino mentionne que le PDG de la FTQ, Michel Arseneault, a récemment appelé Tomassi. En fait, l'appel serait même provenu du téléphone de Tony Arcurso, avec lequel se trouvait le chef syndical. Cette nouvelle réjouit les deux hommes.

Extrait :

>Jocelyn Dupuis (ex-directeur général FTQ-Construction) : «Va chier toé.»

>Borsellino : «Je te le jure.»

>Dupuis : «Ostie de pourri de câlice»

>Borsellino : «Mais il ne faut pas que ça sorte d'ici.»

[...]

>Dupuis : «Arsenault, on va l'avoir»

>Borsellino : «Non, on va le travailler tranquillement»

>Dupuis : «Tranquillement pas vite, mais sûrement mon chum, sûrement.»

Interrogé sur cette conversation, Borsellino a assuré que la joie facilement perceptible est uniquement due à la nomination de Tony Tomassi, son ami, au conseil des ministres. Pourtant, il a été incapable de dire à quel ministère il venait d'être nommé. «Le ministère des Garderies ?» s'est hasardé à répondre l'entrepreneur.

Clairement mal à l'aise, Borsellino a tenté de minimiser l'importance de cette conversation, disant qu'il cherchait à rapidement raccrocher, pressé de retourner faire la fête avec Tomassi. «Vous savez ce dont je pense que vous essayez de vous sortir ? De la conversation qu'on a présentement» s'est fâchée la juge Charbonneau. «Non, non, je suis très heureux d'être ici.»

Un autre enregistrement semble indiquer que Borsellino et Dupuis s'inquiétaient de voir Tony Accurso essayer de se rapprocher de Tony Tomassi. Borsellino raconte à Dupuis avoir vu les deux dans un restaurant. «Il l'a invité sur son bateau pour faire sa routine», l'entend-on se plaindre.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer