En direct

Onde de choc à Québec

  • Des policiers de la Sûreté du Québec montent la gardent devant l'Assemblée nationale, à Québec. (Photo Jacques Boissinot, La Presse Canadienne)

    Plein écran

    Des policiers de la Sûreté du Québec montent la gardent devant l'Assemblée nationale, à Québec.

    Photo Jacques Boissinot, La Presse Canadienne

  • 1 / 7
  • Des policiers de la Sûreté du Québec montent la gardent devant l'Assemblée nationale, à Québec. (Photo Jacques Boissinot, La Presse Canadienne)

    Plein écran

    Des policiers de la Sûreté du Québec montent la gardent devant l'Assemblée nationale, à Québec.

    Photo Jacques Boissinot, La Presse Canadienne

  • 2 / 7
  • Présence policière devant l'Hôtel de Ville de Montréal. (PHOTO HUGO-SEBASTIEN AUBERT, LA PRESSE)

    Plein écran

    Présence policière devant l'Hôtel de Ville de Montréal.

    PHOTO HUGO-SEBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

  • 3 / 7
  • Présence policière devant l'Hôtel de Ville de Montréal. (PHOTO HUGO-SEBASTIEN AUBERT, LA PRESSE)

    Plein écran

    Présence policière devant l'Hôtel de Ville de Montréal.

    PHOTO HUGO-SEBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

  • 4 / 7
  • Présence policière devant l'Hôtel de Ville de Montréal. (PHOTO HUGO-SEBASTIEN AUBERT, LA PRESSE)

    Plein écran

    Présence policière devant l'Hôtel de Ville de Montréal.

    PHOTO HUGO-SEBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

  • 5 / 7
  • À l'Hôtel de Ville de Montréal. (PHOTO HUGO-SEBASTIEN AUBERT, LA PRESSE)

    Plein écran

    À l'Hôtel de Ville de Montréal.

    PHOTO HUGO-SEBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

  • 6 / 7
  • À l'Hôtel de Ville de Montréal. (PHOTO HUGO-SEBASTIEN AUBERT, LA PRESSE)

    Plein écran

    À l'Hôtel de Ville de Montréal.

    PHOTO HUGO-SEBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

  • 7 / 7

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Attentat à Ottawa

Actualité

Attentat à Ottawa

Le 22 octobre 2014, des coups de feu ont été tirés sur la colline parlementaire, à Ottawa. »

(Québec) La fusillade à Ottawa a provoqué une onde de choc à l'Assemblée nationale, où les mesures de sécurité ont été renforcées. Le premier ministre Philippe Couillard n'a pas exclu que l'attentat soit lié à celui de Saint-Jean-sur-Richelieu survenu lundi.

Les effectifs de sécurité ont été augmentés. À l'extérieur, la présence policière était bien visible. Des voitures de police et un fourgon de la Sûreté du Québec se sont stationnés à quelques mètres du bâtiment principal. Des agents en uniforme se sont postés devant la guérite. Ils s'ajoutaient ainsi aux constables spéciaux qui contrôlent normalement l'accès au bâtiment.

Les visites ont été suspendues au parlement mais aussi à l'édifice abritant la bibliothèque. La circulation dans les bâtiments et dans l'enceinte extérieure a été restreinte, a également indiqué la Direction de la sécurité.

Période de questions maintenue

À l'intérieur, plus d'une demi-douzaine de policiers armés ont surveillé les débats au Salon bleu. Les travaux parlementaires n'ont pas été perturbés malgré tout. La période de questions a eu lieu comme prévu en matinée, tout comme la réunion de la commission parlementaire chargée d'étudier la réforme du système de santé.

La fusillade à Ottawa a rappelé le douloureux souvenir de la tuerie perpétrée par le caporal Denis Lortie à l'Assemblée nationale il y a 30 ans. Le drame avait fait 3 morts et 13 blessés.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer