Chronologie des événements dans l'affaire Shafia

Mohammad Shafia, sa femme, Tooba, et leur fils... (Photo: Frank Gunn, PC)

Agrandir

Mohammad Shafia, sa femme, Tooba, et leur fils Hamed ont été évacués du palais de justice de Kingston, jeudi, en raison d'une «préoccupation de sécurité».

Photo: Frank Gunn, PC

La Presse Canadienne

Le jury au procès Shafia amorce maintenant ses délibérations. Mohammad Shafia, âgé de 58 ans, sa deuxième femme, Tooba Yahya, âgée de 42 ans, et leur fils Hamed, âgé de 21 ans, sont accusés des meurtres prémédités de trois adolescentes de la famille montréalaise - Zainab, Sahar et Geeti, âgées de 19, 17 et 13 ans -, ainsi que de la première femme du polygame Shafia, Rona Amir Mohammad, âgée de 52 ans.

Voici une chronologie de toute cette affaire: 1992: la famille Shafia quitte l'Afghanistan et s'installe tour à tour au Pakistan, à Dubaï puis en Australie.

Juin 2007: toute la famille, sauf Rona, obtient le statut de résident permanent au Canada et vient s'installer à Montréal.

Novembre 2007: Rona arrive au Canada grâce à un visa émis parce qu'elle est la «cousine» de Shafia.

Avril 2008: Rona commence à rédiger un journal, où elle relate les mauvais traitements subis aux mains de Shafia et de sa nouvelle épouse Yahya. Elle écrit que Shafia la bat et que Yahya menace de chasser du foyer cette «servante».

17 avril 2009: Zainab, l'aînée des filles (19 ans), s'enfuit dans un refuge, expliquant dans une note qu'elle veut vivre sa vie. Des enfants appellent le 9-1-1 parce qu'ils ont peur de la réaction de leur père.

1er mai 2009: Zainab rentre à la maison pendant que son père est parti à Dubaï en voyage d'affaires, et après que sa mère lui ait promis qu'elle pourra épouser son ami de coeur.

18 mai 2009: Zainab épouse son copain, mais après seulement quelques heures, sa famille la pousse à annuler le mariage.

20 juin 2009: quelqu'un utilise l'ordinateur de la famille et tape dans un moteur de recherche: «où commettre un meurtre».

22 juin 2009: Shafia achète une voiture Nissan usagée, que l'on retrouvera une semaine plus tard au fond de l'écluse du canal Rideau à Kingston, en Ontario.

23 juin 2009: les Shafia quittent Montréal pour des vacances à Niagara Falls.

24 juin 2009: en route, la famille s'arrête aux écluses de Kingston Mills pour une étape toilettes.

29 juin 2009: les Shafia quittent Niagara Falls.

30 juin 2009, 1 h 36: des documents indiquent que le signal du téléphone cellulaire de Sahar est capté par la tour de relais la plus près des écluses.

Vers 2 h: Shafia et Hamed sont à la réception du motel Kingston East, près des écluses; alors que les Shafia étaient 10 au départ de Montréal, ils prennent deux chambres pour six personnes. Le gérant du motel voit ensuite Shafia et Hamed partir dans un VUS, et ne voit personne revenir avant qu'il ne s'endorme une petite demi-heure plus tard.

7 h 55: Hamed appelle la police à Montréal pour constater un accrochage qu'il a eu avec une barrière dans un stationnement presque vide. La Couronne prétend qu'on voulait masquer les dommages subis par le VUS Lexus lorsque la Nissan a été poussée dans l'écluse de Kingston.

Vers 9 h: des employés découvrent la Nissan au fond de l'écluse de Kingston Mills.

12 h 30: Shafia, Yahya et Hamed arrivent au poste de police de Kingston pour signaler la disparition de membres de la famille.

18 juillet 2009: la police de Kingston met sur écoute électronique la fourgonnette des Shafia, la résidence familiale et le cellulaire de Hamed; on entend le père Shafia traiter ses défuntes filles de «traîtresses» et de «putains».

22 juillet 2009: Shafia, Yahya et Hamed sont arrêtés.

7 nov. 2009: Hamed raconte à un détective privé une nouvelle version des faits.

20 oct. 2011: début du procès.

27 oct. 2011: le jury se rend aux écluses de Kingston Mills.

3 nov. 2011: le procès est reporté plusieurs jours lorsque le père Shafia est hospitalisé d'urgence pour une cause inconnue.

8 déc. 2011: Shafia est appelé à la barre des témoins.

9 jan. 2012: Yahya est appelée à la barre.

26 jan. 2012: le palais de justice est évacué suite à une alerte à la bombe.

27 jan. 2012: le jury amorce ses délibérations.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer