Des courriels toxiques en preuve au procès Turcotte

Guy Turcotte... (Archives, La Presse)

Agrandir

Guy Turcotte

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Affaire Guy Turcotte

Actualité

Affaire Guy Turcotte

L'ex-cardiologue Guy Turcotte est accusé de la mort de ses enfants, Olivier, cinq ans, et Anne-Sophie, trois ans. »

Après sept semaines d'audience, la présentation de la preuve tire à sa fin au second procès pour meurtres de Guy Turcotte. Jeudi, la défense a fini de présenter sa preuve d'experts, et on saura aujourd'hui si elle a d'autres témoins à faire entendre. Dès après, la Couronne commencera à présenter sa «contre-preuve», qui se veut une réplique à la preuve d'experts de la défense. Guy Turcotte est accusé des meurtres prémédités de ses deux enfants. Olivier, 5 ans, et Anne-Sophie, 3 ans, ont été poignardés dans leurs lits à de multiples reprises, le 20 février 2009.

Depuis le début du procès, le jury a entendu 39 témoins, soit 29 appelés par la Couronne et 10 par la défense. Des documents ont aussi été déposés en preuve, dont des courriels que Guy Turcotte et Isabelle Gaston se sont échangés dans les semaines précédant le drame. Au retour d'un voyage à Cancún avec les enfants, le 24 janvier 2009, rien ne va plus dans le couple Turcotte/Gaston. La liaison de Mme Gaston avec Martin Huot est éventée. Deux jours plus tard, Guy Turcotte déménage dans la précipitation du domicile familial, pour s'installer dans une maison de Piedmont qu'il vient de louer pour trois mois. C'est dans cette maison que le drame surviendra, moins d'un mois après. Nous reproduisons ici des extraits des courriels que se sont échangés les ex pendant cette période. Ils sont cités tels quels, sans correction.

1er février 2009, à 4h19: de Guy Turcotte à Isabelle Gaston

... Jamais satisfaite.

Ben madame est pas la seule à être insatisfaite et fâchée... Jamais j'aurais du m'embarquer dans une relation à long terme et surtout familiale avec quelqu'un d'aussi chiante... Je suis fâché moi aussi. En colère. Frustré. Détruit. Je ne supporte plus d'avoir enduré autant aussi longtemps...

Je souhaite qu'à chaque fois qu'ils feront l'amour ils pensent à quand c'était moi qui le faisait avec madame...

Alors moi aussi je suis frustré et en colère, mais pas seulement pour ce qui s'est passé dans les dernières semaines mais aussi pour ce qui s'est passé avant aussi... Je souhaite la voir et lui parler le moins possible. Dommage, car elle avait tellement de côtés agréables et elle a tout de même réussi à faire deux enfants qui sont déjà génial en bonne partie à cause d'elle.

Je lui devrai toujours reconnaissance pour ces deux petits amour

2 février, à 1h57: d'Isabelle Gaston à Guy Turcotte

le ton de ce e-mail... se veut calme et l'émotion: de la tristesse et déception de ne pas avoir réussi avec toi...

je porterai la croix car j'ai pris la décision et je t'ai trompé. Tu peux m'abaisser aux yeux de tous... je suis capable d'en prendre. Tu es le bon gars et moi la mauvaise fille. Par contre, pour mes enfants, j'aurais préféré être en bon terme avec toi. On ne va pas ré-écrire l'histoire. D'autres sont passés par là et ont survécu...

Bonne chance, j'espère réellement que tu trouveras l'amour car tu le mérites...

Tu as un grand coeur, de belles valeurs et plein d'amour à donner. Je suis sincèrement désolée de t'avoir tant blessé. J'espère vraiment que ta prochaine blonde sera vraiment gentille et pas monstrueuse comme moi.

2 février, 2h14: de Guy Turcotte à Isabelle Gaston

je te remercie pour ton email.

je suis moins en colère mais je suis surtout blessé et démoli. J'aurais bien aimé que ça fonctionne et je trouvais en toi quand même plein de choses que j'aimais. Mais surtout plein de choses qui comblaient mes lacunes. Ta bonne humeur, ton énergie, ton entregent m'ont toujours fasciné. Ton réseau social illimité m'a toujours aussi impressionné et ta facilité à créer des liens d'amitié.

Ce que je trouve le plus difficile actuellement c'est de perdre tout ce que j'avais avant.

L'absence de tout le négatif que tu m'apportais ne m'aide pas encore.

J'espère qu'avec le temps, je passerai par dessus tout ça. Mais pour le moment les plaies sont encore trop vives et ça fait trop mal.

En passant, je n'ai jamais douté de l'amour que tu as pour les enfants.

J'ai juste trop souvent eu de la peine de ressentir que ta présence leur manquait et ça aussi ça me faisait mal. Tu leur apportes tant. S'ils sont si génials, c'est beaucoup à cause de toi.

10 février 2009, à 19h33: d'Isabelle Gaston à Guy Turcotte

salut Guy,

je ne veux pu parler avec toi de RIEN... Si je deviens incapable de travailler à St-Jérome ou d'y vivre en SÉCURITÉ (physique et psychologique) et bien... je ferai des démarches pour soit m'en aller ailleurs et je n'aurai plus à vivre avec l'étiquette de bitch!

11 février à 1h10: de Guy Turcotte à Isabelle Gaston

... je n'ai pas l'intention de t'expulser ni de te faire déménager, je pense que ce sera toujours mieux pour les enfants si on reste à proximité.

Je pense que c'est normal que je sois fâché de voir que Martin couche dans mon lit, dans ma chambre, dans ma maison et ce régulièrement et qu'il a commencé même pas 12 heures après que je sois parti. Bien sûr que je me rappelle plein de bons moments qu'on a eu ensemble... ma douleur est tellement intense que je ne supporte pas l'idée que Martin puisse profiter de ma vie de ce que j'ai essayé de bâtir et de ce qui m'appartient. C'est pas moi qui va laisser trop d'argent derrière moi pour qu'il en profite.

11 février, à 7h17: d'Isabelle Gaston à Guy Turcotte

c'est terminé, et je désire donc ne plus t'entendre te plaindre à mon sujet...

Ne t'inquiète par pour TON argent... tu croupiras avec... j'en ai rien à foutre de ton argent maudit! ... Tu ne pourras pas me contrôler... ta colère est bonne pour moi... elle confirme mon choix!...

20 février, 1h50: d'Isabelle Gaston à Guy Turcotte

pourquoi je m'inquiète... voici une réponse toute simple: Olivier et anne-sophie=inquiétudes +++

-Absence de communication= plus grande inquiétude.

-Personne en estie contre nous+ sentiment de vengeance à l'occasion de cette personne = super inquiétude...

Tu as beau m'en vouloir à mort... un jour, j'espère que tu sentiras réellement dans ton coeur, la bonne personne que je suis et non pas le monstre que tu me réflète...

20 février 10h13: de Guy Turcotte à Isabelle Gaston

je ne comprends pas pourquoi tu t'entêtes à vouloir qu'on se parle au-delà du strict minimum fonctionnel nécessaire. J'essaie de me protéger en ayant le moins de contact possible avec toi, ce qui devrait aussi être bénéfique pour toi... Est-il nécessaire à continuer de se faire mal de la sorte? ...

20 février, à 13h24: de Guy Turcotte à Isabelle Gaston (Dernier courriel avant le drame, qui surviendra quelques heures plus tard)

SVP, pourrais-tu me laisser vivre mon deuil en paix et cesser de me harceler. Arrête de me parler au téléphone, tu me détruis encore davantage, tu le vois bien. Arrête de me rappeler que Martin prend encore et toujours un peu plus de place dans mon ancienne famille et auprès de mes enfants.

Tu as si habilement et sournoisement réussi à te débarrasser de ton mari. Tu n'en as pas assez et tu veux maintenant te débarrasser du père de tes enfants? En tous cas, tu es bien parti. Quoique ça devrait faire bien ton affaire si je n'étais plus dans tes jambes, tu as déjà trouvé le père qui prendra ma place.

Les acteurs

L'accusé

Guy Turcotte, qui n'est pas détenu, se déplace comme un automate, et regarde vers le sol presque constamment. C'est l'attitude qu'il avait quand il a témoigné. Il ne regardait pas les jurés, et gardait les yeux baissés. Un juré a même voulu savoir s'il était médicamenté. Avant et après les audiences, ainsi que pendant les pauses, il se retire dans une petite pièce, non loin de la salle d'audience où il est jugé, au palais de justice de Saint-Jérôme. Quand il y entre ou en sort, il est constamment filmé et photographié par les médias. Une fois entré dans la salle d'audience, il va s'asseoir dans le box des accusés, qui est installé à l'extrémité droite de la salle, face aux jurés. Il garde les yeux baissés la plupart du temps, mais il lui est arrivé de relever la tête, et même de montrer un air stupéfait ou de désaccord, lors de certains témoignages. Il lui est arrivé souvent de pleurer, dans les épisodes relatifs à la mort de ses enfants.

Isabelle Gaston

Ex-conjointe et mère des petites victimes. Après son témoignage, Isabelle Gaston a quitté la salle d'audience et n'est jamais revenue au procès. Les membres de sa famille ne sont pas là non plus.

Le juge André Vincent

C'est le capitaine du bateau, il a le gouvernail bien en main. Il tranche les objections et autres aléas du procès sur-le-champ, sans tergiverser.

Les avocats de l'accusé

Mes Pierre et Guy Poupart ont trois assistants qui les épaulent, bien qu'ils ne soient pas tous toujours là.

Les avocats de la Couronne

Me René Verret et Me Maria Albanese sont assistés en permanence par deux policiers de la Sûreté du Québec. Un troisième policier est parfois présent.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer