Barack Obama débarque à Montréal

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain a vendu... (ARCHIVES AP)

Agrandir

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain a vendu quelque 6000 billets pour l'allocution de Barack Obama, pour des prix oscillant entre 57 $ et 373 $.

ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Aujourd'hui, à 17h, 6000 personnes s'entasseront au Palais des congrès pour entendre le discours fort attendu de Barack Obama, 44e président des États-Unis, qui a cédé sa place à Donald Trump il y a tout juste quatre mois et demi. Survol du défi logistique que l'équipe de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain a eu à relever pour son plus gros événement en 200 ans d'existence.

À quelques heures de l'allocution de Barack Obama à Montréal, le président et directeur général de la Chambre de commerce du Montréal Métropolitain (CCMM), Michel Leblanc, est un homme confiant. «On va avoir une salle pleine. On va avoir devant nous le meilleur orateur de la planète. On a une actualité riche en sujets à aborder. Tout Québec inc. sera présent. Les conditions sont remplies pour que ça se passe bien. Le reste, c'est la magie de l'événement qui va opérer.»

M. Leblanc nous a accordé une entrevue alors que des dizaines de personnes s'affairaient à installer sièges, écrans géants et équipements audiovisuels dans la plus grande salle du Palais des congrès de Montréal, complètement réaménagée pour l'occasion.

Temps record

Le discours de Barack Obama à Montréal a été organisé en un temps record, dit Michel Leblanc. Moins de quatre semaines se sont écoulées entre l'annonce de la venue de l'ancien président et le jour J. «Habituellement, pour un invité de cette importance et un événement de cette ampleur, on a besoin de 10 semaines », note Alain Boudreault, vice-président à la programmation et à l'innovation de la CCMM.

Dans le passé, la Chambre de commerce a aussi été l'hôte d'événements mettant en vedette Hillary Clinton, Bill Clinton ou encore George W. Bush, mais aucun de ces invités américains n'avait suscité le même engouement que Barack Obama.

Andréanne Martel, responsable de la venue des leaders internationaux à la CCMM, note que 50 employés de l'organisation se sont réunis quotidiennement pour faire avancer tous les chantiers à la fois, que ce soit la vente des billets, l'aménagement de la salle, les détails de sécurité ou encore la gestion des médias.

Les spécialistes de la logistique notent que les demandes du président Obama étaient raisonnables. «Il ne nous a pas demandé une piscine remplie de M & M rouges», ironise Alain Boudreault.

Des plans confidentiels

Lundi, les responsables de la venue d'Obama à Montréal se sont faits discrets sur les détails de la visite de ce dernier. Le président dormira-t-il à Montréal? Sera-t-il accompagné par sa femme? Recevra-t-il 400 000 $ US pour son discours, comme ce fut le cas en avril lors d'un événement financé par Wall Street? «Barack Obama est maître de son horaire et de ses déplacements. Nous savons seulement qu'il sera au Palais des congrès à 17h», note Michel Leblanc, refusant aussi de dévoiler le cachet versé pour l'occasion, mais expliquant que la Chambre de commerce couvre les dépenses avec la vente de billets et la contribution de commanditaires.

Une courte séance de photos est prévue, avant que le politicien américain prononce une allocution de 30 minutes, suivie par une période de questions et de réponses de 30 minutes animée par Sophie Brochu, grande patronne de Gaz Métro. Cette dernière avait aussi partagé la scène avec Hillary Clinton en 2014.

En direct

Cinq chaînes de télévision vont diffuser en direct le discours du président Obama, dont la chaîne américaine CNN. Les autres chaînes sont toutes canadiennes. Le discours sera notamment diffusé en français à TVA et à RDI, et en anglais à CTV et à Global. En tout, plus de 100 journalistes ont été accrédités pour l'événement.

«La planète en entier va savoir que Barack Obama s'est exprimé sur des sujets importants à Montréal, s'enthousiasme Michel Leblanc. C'est une visibilité exceptionnelle. C'est au-delà de ce qu'on estimait au début. Demain [aujourd'hui], dans son discours, dira-t-il des choses de portée historique?», demande le président de la CCMM, en rappelant que Winston Churchill, en 1946, n'était plus premier ministre lorsqu'il a prononcé un célèbre discours aux États-Unis sur la tombée du «rideau de fer» en Europe.

Politiciens et «VIP»

Entre 200 et 300 invités de marque sont attendus pour le discours de Barack Obama. Si, de peur de froisser Donald Trump, le premier ministre Justin Trudeau n'a pas confirmé sa présence auprès de l'ancien locataire de la Maison-Blanche avec qui il a développé une amitié qui a fait les manchettes, deux ministres fédéraux, Marc Garneau et Mélanie Joly, y seront. Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, sera aussi au Palais des congrès.

La Chambre de commerce a vendu quelque 6000 billets, pour des prix oscillant entre 57 $ et 373 $. Les organisateurs ont songé à organiser l'événement au Centre Bell ou au Stade olympique pour qu'un plus grand nombre puisse y assister, mais l'équipe du président Obama a jeté son dévolu sur le Palais des congrès. «Je pense qu'on aurait rempli le Stade olympique», dit Michel Leblanc.

Sécurité accrue

La Gendarmerie royale du Canada (GRC), appuyée par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), assurera la sécurité de l'événement aujourd'hui. Selon le SPVM, quelques rues entourant le Palais des congrès seront fermées à la circulation du milieu de l'après-midi jusqu'en fin de soirée.

Les détenteurs de billets devront arriver sur place au moins une heure avant le discours afin de passer la sécurité.

- Avec la collaboration de Joël-Denis Bellavance, La Presse

Evenko: des billets discrètement mis en vente hier?

Le promoteur evenko aurait discrètement relâché, hier, un nombre indéterminé de billets pour assister à la conférence de Barack Obama à Montréal. Un employé d'un hôtel montréalais joint par La Presse a confirmé avoir vendu deux paires de ces billets à des clients aux prix affichés par evenko, soit entre 250 et 400 $. Ces tarifs sont bien en deçà de ceux exigés par certains revendeurs - soit jusqu'à près de 1800 $ l'unité -, comme le rapportait La Presse la semaine dernière. La mise en circulation de ces billets n'a pas été annoncée par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM), qui organise l'événement. Des représentants d'evenko ont refusé, hier, de répondre aux questions de La Presse à ce sujet. Joint hier soir, le porte-parole de la CCMM, Guillaume Bérubé, a pour sa part indiqué que « l'événement est complet depuis plusieurs jours », mais que son organisation avait « donné des billets à evenko comme à d'autres partenaires ». - François Richard, La Presse




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer