• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Samsung appelle les Sud-Coréens à ne plus utiliser leur Galaxy Note 7 

Samsung appelle les Sud-Coréens à ne plus utiliser leur Galaxy Note 7

Certains exemplaires du Galaxy Note 7 ont été... (Photo Richard Drew, AP)

Agrandir

Certains exemplaires du Galaxy Note 7 ont été impliqués dans des incidents d'explosions de batteries.

Photo Richard Drew, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
SÉOUL

Samsung a appelé les utilisateurs sud-coréens du Galaxy Note 7 à éteindre et à ne plus utiliser ce téléphone à la suite des explosions de batteries, après les appels dans ce sens de la Commission américaine de protection des consommateurs et de plusieurs compagnies aériennes.

«Nous recommandons aux consommateurs sud-coréens qui utilisent le Galaxy Note 7 de cesser d'utiliser cet appareil et de se rendre dans le service d'assistance le plus proche afin que soient prises les mesures nécessaires», a indiqué Samsung sur son site web.

La compagnie conseille aux clients d'utiliser des téléphones de remplacement qui leur seront prêtés dans l'attente d'un nouveau Galaxy Note 7 équipé d'une nouvelle batterie.

Le géant sud-coréen de l'électronique a suspendu la semaine dernière les ventes de son nouveau téléphone vedette, et annoncé qu'il rappellerait 2,5 millions d'appareils vendus dans le monde, après plusieurs incidents de batteries qui ont explosé une fois le téléphone mis en charge.

Depuis, des compagnies aériennes, dont Singapore Airlines, ou des agences de sécurité aériennes, comme l'Autorité fédérale de l'Aviation américaine (FAA), ont demandé aux passagers de ne pas utiliser ce téléphone pendant les vols et d'éviter de le laisser dans des bagages de soute.

La Commission américaine de protection des consommateurs (CPSC) a appelé vendredi tous les propriétaires d'un téléphone Galaxy Note 7 de Samsung à arrêter totalement de s'en servir.

Depuis le lancement en août de ce téléphone «phablette» grand écran, des utilisateurs ont posté des images dans les réseaux sociaux montrant certaines parties du téléphone complètement carbonisées. Les internautes ont précisé que le téléphone avait soudainement pris feu.

Samsung a reconnu la semaine dernière que le problème était provoqué par une surchauffe de la batterie et annoncé le rappel de millions d'exemplaires de ce téléphone. Il s'agit du premier rappel à grande échelle pour un téléphone haut de gamme de Samsung.

En raison de ce problème technique, qui a porté un coup sévère à sa réputation, Samsung a dû reporter le lancement en Europe initialement prévu en septembre de cet appareil.

La division mobile de Samsung représente la plus grande part de l'activité du groupe.

De plus en plus concurrencé par Apple avec l'Iphone, dans le haut de gamme, et par les fabricants chinois sur les modèles plus abordables, Samsung avait lancé son Galaxy Note 7 en avance sur la date prévue et avant l'arrivée sur le marché, le 7 septembre, de l'Iphone 7.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer