Juste pour rire accusé de se moquer du harcèlement

La mascotte de Juste pour rire, Victor.... (PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

La mascotte de Juste pour rire, Victor.

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une Montréalaise accuse le géant de l'humour Juste pour rire «d'harceler des femmes au parc» et d'en faire de l'humour après s'être retrouvée sans le savoir sur un plateau des Gags, tournés à la caméra cachée.

Livia Dallaire raconte avoir été accostée, mardi au parc Lafontaine, par un col bleu très entreprenant qui s'est finalement révélé être un acteur.

«Il y a un jardinier de la ville qui commence à me parler. Me dire que je suis une belle femme», a-t-elle raconté dans un message sur Facebook. «Il s'assoit à côté de moi, me jase encore, passe son bras autour de mes épaules.»

Le «jardinier» se serait aussi appuyé sur son camion avant que celui-ci ne se déplace et fasse chuter l'homme en pleine séance de drague, ce qui constituait la blague au coeur du sketch.

«Je me trouvais au bord des larmes, parce que ce sont des situations que je vis quotidiennement et qui sont extrêmement dures à gérer. J'ai trouvé ça vraiment très déplacé de leur part, très grave de blaguer là-dessus», a-t-elle ajouté en entrevue. «Ça perpétuait l'idée selon laquelle c'était une blague, c'était drôle, on pouvait en rire. [...] Ça m'a énormément bouleversée.»

Mme Dallaire accuse aussi Juste pour rire de lui avoir fait signer sous un faux prétexte un formulaire de consentement à la diffusion de son image, avant même qu'elle sache qu'il s'agissait d'un gag en caméra cachée. 

En entrevue au Huffington Post, Juste pour rire a minimisé l'affaire. «Dans l'extrait, elle est morte de rire!», assure Pierre Girard. «C'est très, très drôle. C'est un petit gag niaiseux. Ce qu'on démontre, c'est comment les gars sont épais.»

M. Girard n'a pas rappelé La Presse, mercredi soir. L'attaché de presse Jean-David Pelletier s'est limité à affirmer qu'il était impossible que Mme Dallaire n'ait pas été informée de la présence de caméras cachées avant de signer le formulaire. Il a ajouté qu'il était toujours possible pour un individu de demander le retrait d'une capsule qui le met en vedette et que ces demandes sont honorées par Juste pour rire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer