• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Le coût pour repeindre le pont de Québec aurait doublé 

Le coût pour repeindre le pont de Québec aurait doublé

Le Pont de Québec est peut-être laid, a... (PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le Pont de Québec est peut-être laid, a convenu le ministre Garneau, mais il n'est pas dangereux.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, reproche à son prédécesseur conservateur d'avoir minimisé les coûts pour repeindre le pont de Québec.

Invité, mercredi au cours d'une période de questions au Sénat, à dire quand son gouvernement décidera s'il contribue ou non à l'ouvrage, le ministre a souligné que le dernier chiffre lancé est de 400 millions $.

« Le gouvernement conservateur - M. (Denis) Lebel auparavant - avait dit (que) ça va coûter 200 millions $ », a-t-il rappelé au sénateur indépendant Michel Rivard qui lui posait la question.

« On est en train d'étudier ces coûts-là pour que nous on soit sûr que ça représente vraiment les coûts. Mais c'est quand même un peu une surprise que ça coûte presque le double de ce que les conservateurs nous avaient dit auparavant », s'est-il plaint.

Mardi, le ministre québécois des Transports, Jacques Daoust, semblait se fier davantage au chiffre le plus élevé.

Le Canadien National (CN), qui est responsable du pont, avait avancé une estimation de 350 à 400 millions $, s'est souvenu le ministre Garneau, mercredi, insistant sur l'importance des travaux à faire.

« Ce n'est pas seulement une question de peinturer le pont. Il faut s'assurer pour des raisons environnementales qu'aucune veille peinture ne tombe dans le Saint-Laurent », a-t-il fait remarquer.

M. Garneau étudiera de près tous les chiffres avant de décider lequel croire. Il a encore promis une décision avant le 3 juin.

En attendant, le ministre tenait à rassurer les milliers d'automobilistes qui empruntent régulièrement ce pont.

« Le pont est sécuritaire. Il est peut-être laid, mais il est sécuritaire », a-t-il lancé.

« Je veux le dire parce qu'il y a des gens qui pensent que parce que ce n'est pas peinturé, que c'est en train de rouiller, que ça va tomber dans le Saint-Laurent. Ce n'est pas le cas », a-t-il ajouté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer