• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Coop Carbone lance un effort de réduction des GES dans le secteur agricole 

Coop Carbone lance un effort de réduction des GES dans le secteur agricole

Le jour où les camions de lait seront propulsés par le méthane produit par les... (Photo d'archives)

Agrandir

Photo d'archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Saint-Arnaud
La Presse Canadienne

Le jour où les camions de lait seront propulsés par le méthane produit par les vaches n'est peut-être pas si loin.

Coop Carbone a lancé lundi le projet Agro Carbone qui vise à développer ce genre d'outil de réduction de gaz à effet de serre dans le secteur agricole.

L'objectif est de dégager des solutions pouvant servir à l'ensemble des producteurs.

«Une ferme toute seule n'a pas les moyens pour investir dans le développement de nouvelles technologies», a fait valoir le ministre de l'Environnement, David Heurtel, lors d'un entretien téléphonique avec La Presse Canadienne.

«Si on met plusieurs fermes ensemble, qu'on les appuie comme on le fait avec le Fonds vert et d'autres partenaires avec Coop Carbone qui va nous permettre de coordonner le tout, on parle de projets qui vont pouvoir aider plusieurs fermiers», a-t-il ajouté.

Les premiers efforts d'Agro Carbone seront dirigés vers la production laitière et se pencheront, notamment, sur la problématique production de méthane des vaches.

«Il y a des avancées scientifiques qui démontrent que l'on peut avoir un impact sur les émissions de méthane de l'animal lui-même selon le type d'alimentation», a souligné M. Heurtel.

«Il y a également, au niveau des fosses de lisier, d'importantes émissions de méthane. On veut voir comment on pourrait capturer ce méthane, le nettoyer et le convertir en sources d'énergie pour les véhicules», a-t-il ajouté.

Les promoteurs du projet notent que de telles solutions technologiques pourraient s'étendre à d'autres productions, dont la production porcine.

Le secteur agricole est responsable à lui seul de près de 10 pour cent des émissions de gaz à effet de serre du Québec, surtout en raison du transport et de la production animale.

Le projet est doté d'un financement initial d'environ 400 000 $, dont 210 000 $ provenant du Fonds vert, annoncés lundi par le ministre Heurtel et son collègue de l'Agriculture, Pierre Paradis.

Le reste des sommes provient notamment de la Coop Fédérée, du Fondaction CSN et du Mouvement Desjardins, qui sont parmi les membres fondateurs de la Coop Carbone.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer