Portrait-robot des réfugiés syriens

En préparation de l'arrivée imminente de 25 000... (PHOTO ROBERT ATANASOVSKI, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

En préparation de l'arrivée imminente de 25 000 d'entre eux, Citoyenneté et Immigration Canada a dressé un portrait de ces hommes, femmes et enfants qui pourraient arriver sur nos côtes bientôt.

PHOTO ROBERT ATANASOVSKI, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Qui sont les quelque 4,3 millions de réfugiés qui ont fui la Syrie vers les pays voisins? En préparation de l'arrivée imminente de 25 000 d'entre eux, Citoyenneté et Immigration Canada a dressé un portrait de ces hommes, femmes et enfants qui pourraient arriver sur nos côtes bientôt. Points saillants.

Déjà nombreux au Québec

40 840
C'est le nombre de personnes vivant au Canada qui se disaient d'origine syrienne lors du recensement de 2011. La plus grande proportion vit au Québec (44%) et en Ontario (39%). En ce qui concerne les villes, c'est Montréal qui a la part du lion soit 40%, suivi par Toronto (20%). Les deux villes seront les principales destinations des nouveaux réfugiés. Le gouvernement s'attend à ce que les Canadiens d'origine syrienne jouent un rôle important dans l'accueil des nouveaux arrivants.

Peu dans les camps, beaucoup dans les villes

En novembre 2015, les Nations unies répertoriaient 4,3 millions de réfugiés syriens dans les pays limitrophes, soit six fois plus qu'en Europe, où 690 000 personnes ont fait une demande d'asile.

  • 2,1 millions en Turquie
  • 1,1 million au Liban
  • 632 000 en Jordanie
De ce nombre:

  • 15% sont dans des camps de réfugiés officiels en Irak, en Turquie, en Jordanie;
  • 85% sont dans les villes et dans des abris de fortune.
  • Les 25 000 réfugiés qui arriveront au cours des prochains mois viendront majoritairement de la Jordanie et du Liban, où leurs conditions de vie se détériorent rapidement.

Arabophones, souvent bilingues

  • 90% des Syriens parlent arabe
  • 46% des réfugiés syriens arrivés au Canada en 2014 parlaient aussi français ou anglais
  • Autres langues parlées: l'arménien, le kurde, l'araméen et le kabarde, une langue originaire du Caucase.

Divisés par la religion

La religion est au coeur du conflit en Syrie, où Bachar al-Assad, appartenant à la minorité alaouite chiite, gouverne d'une main de fer depuis 2000, après avoir hérité du pouvoir de son père, Hafez al-Assad, qui a dirigé le pays de manière dictatoriale de 1971 à sa mort. Si on ignore pour l'instant la confession des réfugiés qui arriveront au Canada, on connaît les proportions des diverses religions dans le pays avant la guerre.

  • 74% musulmans sunnites
  • 13% musulmans chiites (alaouites et ismaéliens)
  • 10% chrétiens
  • 3% druzes

Jeunes et des deux sexes

  • 52% des réfugiés ont moins de 18 ans
  • 51% sont des femmes
  • 49% sont des hommes
  • 24% sont des femmes de 18 à 59 ans
  • 21% sont des hommes de 18 à 59 ans
  • La plupart des familles syriennes arrivées à ce jour au Canada étaient composées de deux parents et trois enfants.

Ils savent lire et écrire

84%
C'est la proportion de Syriens qui savent lire et écrire. Pour les hommes, le taux est de 90%. Pour les femmes, de 77%. Ce chiffre est en chute libre. Une grande proportion des enfants réfugiés n'ont pas accès à l'école depuis le début de la guerre, en 2011.

Quelques problèmes de santé

Après quatre ans de guerre et de vie en exil, beaucoup de réfugiés ont des problèmes de santé. Voici les principaux problèmes de santé répertoriés par les autorités canadiennes auprès des 1439 réfugiés syriens arrivés au Canada en 2014.

  • Hypertension : 7,6%
  • Anomalies non spécifiques : 5%
  • Diabète : 2,2%
  • Déficiences visuelles ou auditives : 1,5%
  • Maladies cardiovasculaires : 0,9%
  • Troubles cognitifs, du comportement ou du système nerveux : 0,8%
  • Maladie mentale : 0,8%
  • Cancer : 0,6%
  • Maladies transmissibles : 0,4%
  • Arthrose : 0,3%
  • Troubles rénaux : 0,3%

Source: Profil de population: réfugiés syriens, Citoyenneté et Immigration, publié le 27 novembre 2015.

Haut-Commissariat pour les réfugiés des Nations unies, novembre 2015.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer