• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Compteurs d'eau: une cinquième série de perquisitions en cours 

Compteurs d'eau: une cinquième série de perquisitions en cours

Une perquisition est présentement en cours, notamment au... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

Agrandir

Une perquisition est présentement en cours, notamment au domicile de Sammy Forcillo (notre photo).

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Unité permanente anticorruption (UPAC) mène actuellement une cinquième série de perquisitions en lien avec le scandale des compteurs d'eau à Montréal. Les résidences du maire de Lachine Claude Dauphin, de l'ancien responsable du dossier de l'eau au comité exécutif Sammy Forcillo, de l'ex-maire de Rivière-des-Prairie Cosmo Maciocia et de l'ancienne vice-présidente du comité exécutif Francine Sénécal sont dans la mire de l'UPAC, a constaté sur place La Presse.

La résidence de l'ancienne vice-présidente du comité exécutif Francine... (PHOTO DAVID BOILY LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

La résidence de l'ancienne vice-présidente du comité exécutif Francine Sénécal est également dans la mire de l'UPAC.

PHOTO DAVID BOILY LA PRESSE

L'UPAC se borne à confirmer qu'une opération est en cours, depuis ce matin, à Montréal et qu'elle concerne le même dossier d'enquête que les quatre autres perquisitions menées depuis le début de juillet. Une cinquantaine de policiers sont à pied d'oeuvre pour mettre la main sur des documents ou des fichiers informatiques pouvant nourrir l'enquête. Quatre résidences sont ciblées ainsi que le bureau de l'arrondissement de Lachine.

 

«Aucune arrestation n'est prévue aujourd'hui mais des témoins seront rencontrés par les policiers», a précisé la porte-parole de l'UPAC, Anne-Frédérick Laurence.

 

Les enquêteurs de l'UPAC se sont également rendus... (PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Les enquêteurs de l'UPAC se sont également rendus à la résidence de Claude Dauphin. 

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

CASCADE DE PERQUISITIONS

Selon les informations recueillies par La Presse, la frappe d'aujourd'hui est un élément de plus dans l'enquête des compteurs d'eau, connue sous le nom Projet Fronde, à l'UPAC. Ce contrat pour l'installation et l'entretien pendant 25 ans de compteurs d'eau dans les industries, les commerces et les institutions, a été accordé en 2007 puis annulé deux ans plus tard dans la controverse.

 

Au moment de l'octroi du plus important contrat dans l'histoire de Montréal (355 millions), Frank Zampino (perquisitionné en avril 2014) présidait le comité exécutif à titre de bras droit du maire Gérald Tremblay.

 

Sammy Forcillo était alors responsable du dossier de l'eau. Francine Sénécal épaulait M. Zampino comme vice-présidente. Le conjoint de cette dernière, Martial Fillion, était directeur général de la SHDM. Il a été accusé à la suite de l'enquête concernant le Faubourg Contrecoeur mais il est décédé depuis.

 

À cette époque, Cosmo Maciocia siègeait au comité exécutif. Il était responsable du dossier de l'habitation.

 

Au départ de la politique, en 2008, de M. Zampino, - parti travailler chez Dessau qui avait décroché le contrat -, c'est Claude Dauphin qui a présidé le comité exécutif.

 

Le dossier des compteurs d'eau a été orchestré par la firme de génie BPR (perquisitionnée le 2 juillet). Le contrat a été accordé à un consortium nommé Génieau formé de la firme Dessau (perquisitionnée le 15 juillet) et de l'entreprise de construction Simard-Beaudry qui appartenait alors à Tony Accurso (perquisitionné en avril 2014).

 

En plein coeur du processus d'octroi du contrat, M. Accurso avait accueilli Frank Zampino sur son bateau de luxe, le Touch. Cet élément rendu public par La Presse avait enflammé la vie politique montréalaise. Malgré le scandale, Gérald Tremblay avait été réélu avec son équipe.

 

 

Réactions à l'hôtel de ville de Montréal

Lors d'une mêlée de presse, ce matin, le chef de l'opposition officielle, Luc Ferrandez a indiqué qu'il craignait que d'autres personnes en place à l'hôtel de ville soient éventuellement visées par des perquisitions.

« Quand le maire Coderre a constitué son équipe, il l'a constitué avec des gens de l'équipe du maire Tremblay. On se rappellera qu'il a refusé de présenter quelqu'un contre M. Dauphin et que M. Dauphin vote systématiquement avec M. Coderre à toutes les décisions du conseil. Il y a vraisemblablement une entente entre eux. Je pense que c'est dangereux, il a pris un risque. Maintenant, il va falloir vivre avec les conséquences de ce risque. »

 

La direction de l'arrondissement de Lachine a émis un communiqué de presse pour donner l'assurance de sa pleine collaboration avec l'UPAC.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer