• Accueil > 
  • Actualités 
  • > La plainte des professeurs de l'Université Dalhousie est rejetée 

La plainte des professeurs de l'Université Dalhousie est rejetée

Treize étudiants de quatrième année en médecine dentaire... (Photo Andrew Vaughan, Archives PC)

Agrandir

Treize étudiants de quatrième année en médecine dentaire à l'université Dalhousie auraient échangé sur Facebook des propos sexuels, méprisants et violents au sujet de consoeurs de classe.

Photo Andrew Vaughan, Archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
HALIFAX

La direction de l'Université Dalhousie a rejeté la plainte déposée par quatre professeurs contre un groupe de 13 étudiants masculins soupçonnés d'avoir fait partie d'un groupe sur le réseau social Facebook où du contenu sexuellement violent a été publié.

Dans une lettre datée du 7 janvier, mais envoyée aux professeurs samedi, la vice-rectrice des affaires étudiantes de l'université située à Halifax indique que la plainte déposée sous le code de conduite des étudiants avait été rejetée puisque la direction s'occupait déjà de l'affaire avec un comité des normes académiques au sein de la faculté de dentisterie.

Anne Forrestall soutient que puisqu'une enquête est déjà en cours au sein de ce comité, il est impossible de réviser l'affaire sous le code de conduite des étudiants. Elle a ajouté que le comité allait évaluer les étudiants selon leur professionnalisme et allait faire les recommandations nécessaires selon leur évaluation.

Dans une réponse à ce rejet, les professeurs indiquent qu'ils ont des «réactions mitigées» à la décision de Mme Forrestall.

Les professeurs ont présenté leurs inquiétudes entourant le fait que le comité des normes académiques faisait partie de la faculté de dentisterie, qui est aussi sous enquête par Constance Backhouse, une professeure de l'Université d'Ottawa.

Cependant, ils admettent que l'université a fait un pas dans la bonne direction en lançant une enquête indépendante, qui étudiera l'environnement, les pratiques et les politiques de la faculté de dentisterie afin de savoir si elle a contribué à une tolérance de comportements misogynes ou sexistes.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer