Pour profiter de la saison des couleurs et prendre un grand bol d’air frais, La Presse présente pour les prochaines semaines une activité familiale. Aujourd’hui : une virée à la montagne, dans les Cantons-de-l’Est.

Maude Goyer
COLLABORATION SPÉCIALE

Qu’est-ce que c’est ?

Quatre montagnes de la région offrent des remontées mécaniques vers le sommet, pour avoir un point de vue spectaculaire sur la flambée des couleurs : Bromont, Orford, Owl’s Head et Sutton. À noter que toutes les stations terminent leurs activités ce lundi, sauf Orford, qui poursuit pour une semaine de plus.

Que ce soit en télésiège ou en cabine, on survole la forêt quelques minutes pour être déposé tout en haut — c’est Orford qui détient le dénivelé le plus important, avec 589 mètres. Là, on peut pique-niquer, observer les alentours, faire une courte balade et prendre évidemment beaucoup de photos.

PHOTO FOURNIE PAR BROMONT MONTAGNE D’EXPÉRIENCE

Le nouveau sentier La Panoramique, d’une longueur de 1,25 km, est situé au sommet de la montagne de Bromont.

Chaque montagne offre un programme d’activités. À Bromont, la programmation d’activités est particulièrement généreuse : spectacle d’oiseaux de proie au sommet, mur d’escalade, trampo-bungee… sans oublier le vélo de montagne, pour lequel la station est particulièrement réputée. « Avec Xpérience Vélo, les familles peuvent s’initier au vélo de montagne, explique Hélène Bélisle, conseillère marketing et communications pour la station. On fait le prêt de tout l’équipement et un moniteur expérimenté accompagne les gens, dans les pistes pour débutants. »

Pas envie de sensations fortes ? Le nouveau sentier La Panoramique, d’une longueur de 1,25 km, est situé au sommet de la montagne de Bromont. Il se fait en une trentaine de minutes et il est accessible à tous.

À essayer

PHOTO FOURNIE PAR EXPLORE BROMONT DIVERTIGO

Divertigo est un parcours d’hébertisme d’une hauteur de quatre étages.

Pour tester notre agilité et défier la sensation de vertige, on essaie Divertigo, un parcours d’hébertisme d’une hauteur de quatre étages. Munis d’un casque et d’un harnais, petits et grands peuvent attaquer la partie du parcours qui les interpelle le plus. « C’est ce qui est intéressant, explique Mme Bélisle, chaque personne fait son propre parcours. On peut rester au premier étage si on le souhaite ou on peut revenir sur nos pas et choisir un chemin différent si on est face à un obstacle qui ne nous convient pas. »

À noter qu’il faut mesurer au moins 5 pi 2 po (ou 1 m 57), avec les bras tendus, pour être en mesure de se lancer à l’assaut de Divertigo (une taille généralement atteinte par les enfants de 8 à 10 ans). Aussi, les mesures sanitaires sont appliquées dans les modules : une trentaine de participants peuvent s’y trouver en même temps, la distanciation doit être observée et une plage horaire est réservée pour chacun des groupes.

Les petits plus

PHOTO FOURNIE PAR TOURISME CANTONS-DE-L’EST

Le paysage automnal est magnifique.

Au mont Sutton, on peut faire du camping au sommet. Au mont Orford, cinq belvédères permettent d’admirer le panorama. Dans le secteur d’Owl’s Head, on en profite pour aller voir le village de Mansonville, charmant, et on fait un arrêt à la boulangerie Owl’s Bread pour faire le plein de produits locaux. À Bromont, le tout nouveau Chalet du Sommet, entièrement fenestré, offre une vue à 360 degrés. Par temps clair, on peut y voir les Montérégiennes, les Appalaches et même, le Stade olympique !

> Consultez le site de Bromont Activités en montagne

> Consultez le site de Mont-Orford

> Consultez le site d’Owl’s Head

> Consultez le site de Mont Sutton

Les recommandations de la Santé publique étant appelées à changer rapidement et à varier selon les régions du Québec et du Canada, il est important de s’informer sur les règles en vigueur avant de planifier tout déplacement.