Grand Paysage, c’est le nom donné à ce projet artistique d’envergure qui transformera un profil du mont Orford au fil des saisons. L’œuvre est pilotée par l’organisme Conscience urbaine (CU), qui se spécialise dans la réalisation d’aménagements créatifs dans l’espace public, et par Petrone Architecture.

Isabelle Morin Isabelle Morin
La Presse

Déployé jusqu’au sommet de la montagne, le projet deviendra le plus grand tableau de land art au Québec. Il s’étalera jusqu’en 2022 et coïncidera avec le lancement d’une programmation culturelle.

Actuellement dans sa première phase, Grand Paysage rehaussera progressivement les traces formées par l’une des pistes de ski du centre récréotouristique, notamment par l’ajout de plantes et un travail du sol. Les végétaux ont été sélectionnés de façon à revitaliser la montagne pour y voir revenir un plus grand nombre de monarques et autres visiteurs ailés.

Grand Paysage débute cet automne avec l’installation d’une sculpture visible des environs, et à partir de laquelle les visiteurs peuvent se balancer en admirant les couleurs automnales. Ce départ s’inscrit dans une volonté de mettre en valeur la nature et d’encourager la biodiversité de la montagne, tout en fournissant une expérience immersive aux visiteurs.

Consultez le site de Conscience urbaine