Le complexe récréotouristique de Walt Disney World, à Orlando, en Floride, demeure le parc d'attractions le plus populaire du monde. Plus de 17 millions de visiteurs s'y sont rendus l'an dernier et, malgré les difficultés de l'économie américaine, les prévisions sont encore en hausse cette année.

Mis à jour le 12 févr. 2009
LA PRESSE

Que voulez-vous, la forme de divertissement et de rêve qu'on propose à Disney World - et dans les autres parcs de Disney un peu partout dans le monde - rejoint tous les publics. Année après année, les Québécois sont nombreux à s'y rendre, et on y trouve facilement des plans en français. En raison de la taille et de la diversité du complexe (voir encadré), il faut prévoir plusieurs jours, même si on ne veut visiter que les attractions majeures. Une semaine est bien vite passée, surtout si on désire découvrir quelques-unes des autres attractions touristiques d'Orlando.

Des nouveautés

Gigantesque, Disney World est en constante évolution. Au cours des derniers mois, c'est surtout le Disney's Hollywood Studios - l'un des quatre grands parcs d'attractions du complexe - qui s'est renouvelé, avec notamment un nouveau manège interactif inspiré par les longs métrages de la série Toy Story. Munis de lunettes 3-D, les visiteurs créent eux mêmes une partie des effets spéciaux en actionnant une manette de jeu, ce qui suscite des surprises et beaucoup de rires.

En janvier, toujours aux Hollywood Studios, les visiteurs pourront participer à une version Disney de la populaire émission de télé American Idol, une chance de grimper sur la scène pour tenter d'impressionner les juges et le public. Les plus doués seront invités à participer à un concours avec comme enjeu des emplois dans l'un ou l'autre des spectacles du complexe ou même une participation au vrai American Idol.

Autre nouveauté, si l'on peut dire, les forfaits à prix avantageux se sont multipliés depuis quelques mois. Avec la relative vitalité du dollar canadien, il est possible de s'offrir le rêve Disney avec un budget raisonnable.