C'est l'apogée des couleurs dans certaines forêts du Québec. Mais il n'y pas de temps à perdre, si on veut encore profiter du spectacle. Les randonneurs expérimentés ont déjà leurs lieux de prédilection. On pense aux monts Groulx, aux montagnes de Charlevoix ou aux Chic-Chocs. Pour les néophytes, les randonnées en famille ou ceux qui veulent profiter de la nature sans suer à grosses gouttes, voici 10 suggestions toutes situées à moins de deux heures de Montréal. À vos souliers de marche!

Publié le 18 oct. 2010
Martine Bouliane LA PRESSE

Parc national d'Oka, Laurentides

Le Calvaire d'Oka est fréquenté depuis le milieu du XVIIIe siècle. De cette époque datent les trois chapelles du sommet. Durant la montée, on croise quatre oratoires. D'en haut, le panorama des arbres colorés derrière le lac des Deux Montagnes est saisissant. Et on est à moins d'une heure de la ville. Le sentier du Calvaire fait 4,5 km. Un autre sentier, la Grande-Baie, fait découvrir plutôt des marais. Il est long de 3,5 km. Le tarif quotidien pour un adulte est de 3,50$.

www.sepaq.com/pq/oka

Parc national du Mont-Saint-Bruno, Montérégie

Le sentier Seigneurial fait le tour du plus grand lac du parc. On croise de riches propriétés privées et le Vieux-Moulin, qui date de la seigneurie de Montarville. Un quai sur l'eau offre le meilleur point de vue pour apprécier la forêt automnale. Le sentier, une boucle de 7 km, est assez plat et accessible aux poussettes de sport. Les Frères Saint-Gabriel, anciens propriétaires, ont laissé un cimetière et un arboretum. À découvrir sur le sentier Saint-Gabriel (1,6 km). Le parc compte 30 km de sentiers. L'accès quotidien pour un adulte est de 3,50$.

www.sepaq.com/pq/msb

Centre de la nature Mont-Saint-Hilaire, Montérégie

Du sommet du Pain de sucre, un cap rocheux, on se dit que la vue valait la montée. Pas qu'elle soit si terrible. Abrupte par moments, elle dure une quarantaine de minutes. D'en haut, on voit les terres agricoles environnantes. Ce sentier, long de 5,2 km, est le plus couru. Pour faire une boucle, on redescend par le sentier Burned Hill. La réserve naturelle Gault compte quelque 25 km de sentiers et quatre sommets. C'est une réserve de la biosphère de l'UNESCO. L'accès aux sentiers coûte 5$ la journée pour les adultes.

www.centrenature.qc.ca

Parc national du Mont-Orford, Cantons-de-l'Est

Avec une prédominance d'érables à sucre, les forêts du parc s'enflamment à l'automne. Pour bien voir le mont Orford lui-même, on emprunte la boucle du Mont-Chauve. Le départ se fait à la plage du lac Stukely. Seulement 1,7 km de marche permet d'atteindre un point de vue intéressant. Pour faire la boucle, il faut marcher 5,3 km. Elle passe par le belvédère du sommet dégarni. Pour vivre une expérience intéressante en famille, on peut dormir dans l'un des refuges, muni d'un poêle à bois (18,50$ par adulte par nuit).

www.sepaq.com/pq/mor

Parc national du Mont-Mégantic, Cantons-de-l'Est

Le sentier du Mont-Saint-Joseph, long de 6,4 km aller-retour, est le plus difficile des sentiers proposés. Sa vue est la plus spectaculaire. Au sommet se trouvent une croix et une chapelle, ainsi qu'un refuge. Des panneaux d'interprétation parlent de ce lieu de pèlerinage. Au loin, on admire les montagnes Blanches américaines. Le parc national du Mont-Mégantic est connu pour ses activités astronomiques. Le territoire est la première réserve internationale de ciel étoilé. Sur réservation, on peut participer samedi prochain à une soirée d'astronomie à l'ASTROlab, au pied de la montagne.

www.sepaq.com/pq/mme

Ski Sutton, Cantons-de-l'Est



Prendre le télésiège (8$ pour les adultes) avec des souliers de marche aux pieds plutôt que des skis est amusant. En redescendant, on prend le temps de s'asseoir dans l'herbe pour observer les cantons parés de leurs couleurs automnales. Les activités proposées dans le cadre du dernier week-end de Panoramaduodlacote comprennent des randonnées guidées, des ateliers, de l'animation et de la musique. Pour marcher plus longuement, on s'arrête au parc d'environnement naturel de Sutton (www.parcsutton.com) à un jet de pierre. Il compte quelque 80 km de sentiers, dont le très populaire Round Top, long de 4,5 km. Le tarif journalier est 5$ pour les adultes.

www.montsutton.com

Parc national du Mont-Tremblant, Lanaudière

Le sentier de la Chute-aux-Rats, dans le secteur de la Pimbina, a beau faire 10 km, on ne le sent pas du tout. Le lieu est charmant. C'est un prélude à ce qui nous attend: la chute aux Rats, puissante. Des geais gris, curieux, viennent voir les marcheurs au repos. Surtout s'ils grignotent. Le parc compte 82 km de sentiers. Des brochures explicatives sont disponibles pour quatre d'entre eux, à l'entrée de ces courts sentiers. On pense au Lac-des-Femmes et au Lac-aux-Atocas par exemple. Le coût d'accès quotidien au parc est 3,50$ pour un adulte.

www.sepaq.com/pq/mot

Parc de la Gatineau, Outaouais

Le domaine Mackenzie-King se trouve à l'intérieur du parc de la Gatineau. L'ancien premier ministre a laissé en héritage sa résidence et ses jardins. On y trouve aussi les ruines d'une abbaye posées dans le bois. L'accès est gratuit, mais le stationnement payant (8$ par jour). Ce parc propose 90 kilomètres de sentiers. On a l'embarras du choix. En voiture, on s'arrête à l'escarpement d'Eardley. Il y a là une vue imprenable sur la vallée de l'Outaouais.

www.capitaleducanada.gc.ca

Photo: fournie par Mont Sutton

C'est la dernière fin de semaine de l'évènement Panoramaduodlacote au Mont Sutton. Il est possible de prendre le télésiège pour monter au sommet.

Parc du mont Arthabaska, Centre-du-Québec



Au pied du mont, on prend une carte des sentiers. Chaque tronçon est identifié par un numéro. On peut donc modifier son itinéraire au gré de la randonnée. Pour faire plus long, on débute par le sentier numéro 2. Le but: atteindre le pavillon au sommet. Pour profiter de la vue, et prendre une bouchée et un verre, les week-ends. Les amateurs de «géocaching», une chasse au trésor technologique, peuvent chercher les nombreuses caches localisées sur le mont (www.geocaching.com). Il faut apporter son appareil GPS. Le parc compte une dizaine de kilomètres de sentiers. Son accès est gratuit.

www.montarthabaska.com

Parc-nature de la Pointe-aux-Prairies, Montréal

Cette promenade est idéale pour une première randonnée. Au départ du chalet d'accueil Héritage, on prend le sentier du Castor, long de 1,9 km. Il traverse un bois. Cette boucle suit presque en tout temps le sentier d'interprétation. Une façon d'ajouter une touche éducative à cette activité de plein air. Le parc compte 15 km de sentiers. Pour profiter de la rivière des Prairies, on privilégie une balade dans le secteur des Marais. L'accès au parc-nature est gratuit, mais le stationnement payant (7$ la journée).

www.ville.montreal.qc.ca/grandsparcs

Photo: fournie par Tourisme centre-du-québec

On peut observer la vue des environs du haut du mont Artabaska.