La liste:-1:liste; la boite:1322676:box; tpl:html.tpl:file
Source ID:458940; App Source:cedromItem

Préparer son voyage aux îles Galápagos

Un bateau au large de l'île Santa Fe.... (Photo Simon Chabot, La Presse)

Agrandir

Un bateau au large de l'île Santa Fe.

Photo Simon Chabot, La Presse

Les île des Galápagos ne sont pas toutes ouvertes au tourisme, et dans celles qui le sont, pas question de quitter le sentier, de toucher les animaux ou de prélever des coquillages. À l'arrivée comme au départ, les bagages sont même soumis à une fouille. Pour les contrevenants, les amendes sont salées. Et certaines offenses, comme le trafic d'animaux, mènent droit en prison.

Même les habitants des Galápagos sont soumis à un régime spécial, qui ne fait pas que des heureux. La pêche et la conduite automobile, notamment, sont étroitement contrôlées. L'industrie du tourisme aussi. Le marché de la croisière, par exemple, est fermé. Aucun nouveau navire ne viendra concurrencer ceux qui sont déjà présents.

Voici ce qu'il faut savoir avant d'entreprendre un voyage aux Galápagos.

La légende

Ce sont les Espagnols qui ont découvert les Galápagos en 1535. Alors inhabitées, les îles sont ensuite fréquentées par les pirates qui y trouvent refuge, eau et nourriture. Avant de repartir, ils embarquent des tortues géantes, qui peuvent vivre à bord de longs mois sans être nourries; elles sont tuées pour leur viande au moment voulu. En 1835, le naturaliste anglais Charles Darwin y fait un assez court séjour (moins d'un mois). Ses observations sur la diversité de la faune, qui varie d'île en île, lui inspirent en 1859 De l'origine des espèces, un ouvrage dans lequel il avance que la sélection naturelle des individus les mieux adaptés à leur environnement est à l'origine de l'évolution des espèces. Une idée révolutionnaire aujourd'hui largement acceptée, qui suscite néanmoins toujours des débats dans certains milieux religieux... et qui a contribué à la célébrité des Galápagos.

Comment s'y rendre

La plupart des visiteurs qui se rendent dans les îles Galápagos ont d'abord acheté leur place sur un bateau, avant leur départ vers l'Équateur, ou encore une fois à Quito ou à Guayaquil, les deux plus grandes villes du pays. En basse saison (avril à juin, puis septembre à novembre), l'achat de dernière minute dans les agences équatoriennes peut s'avérer payant, avec des réductions frôlant les 50% à l'occasion. En haute saison, toutefois, beaucoup de navires affichent complet.

Les vols pour les Galápagos partent en général de Quito, font escale à Guayaquil, et rejoignent ensuite les îles, à 1000 km des côtes, en un peu plus de deux heures. Peu de vols directs entre Quito et les Galápagos sont proposés. En général, la durée des croisières varie de cinq jours (le strict minimum pour apprécier la diversité de la faune et de la flore de l'archipel) à une dizaine de jours (idéal pour visiter les îles les plus éloignées - l'archipel s'étend sur plus de 50 000 km2).

En haute saison, il faut compter entre 2000 et 5000$ pour une croisière d'une semaine, en fonction du bateau choisi (la majorité prend une vingtaine de passagers, certains jusqu'à 40 ou 50, quelques-uns jusqu'à près de 100). En basse saison, les réductions varient de 30 à 50%.

Pour un vol de Montréal avec escales, il faut débourser entre 800 et 1500$, selon la saison. De Quito ou de Guayaquil, entre 200 et 400$.

Pour des séjours plus longs dans l'archipel qui compte aujourd'hui environ 25 000 habitants, les villages de Puerto Ayora (île Santa Cruz) et de Puerto Villamil (île Isabela) sont les meilleurs endroits pour trouver des hébergements à terre et acheter des excursions à la pièce (plongée sous-marine, notamment). Ce n'est pas l'option la plus économique, mais c'est la seule qui permet d'explorer les Galápagos à son rythme et en fonction de ses intérêts.

Prévoir 100$ US en argent comptant pour acheter son droit de passage dans le parc à l'arrivée à l'aéroport. La devise officielle en Équateur est le dollar américain. Aucun visa n'est requis pour les touristes canadiens.

Le climat

Les îles Galápagos sont situées directement sous l'équateur, mais la température est loin d'y être suffocante. De janvier à mai, c'est la saison des pluies... qui est aussi la plus chaude et ensoleillée (la pluie tombe en averse certains après-midi). La température de l'eau grimpe jusqu'à 25 ºC. Celle de l'air dépasse très rarement les 30ºC. De juin à décembre, la saison sèche est plus nuageuse et fraîche. De longs épisodes de bruine peuvent survenir, mais les journées de soleil ne sont pas rares. L'eau devient plus fraîche (autour de 20 ºC) et il fait entre 20 et 25 ºC l'après-midi. Attention, même par temps frais, le soleil est au zénith et brûle sans merci les peaux blanches venues du Nord. Chapeau, verres fumés et protection solaire sont essentiels.

Info: www.ecuador.travel www.galapagospark.org




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Galápagos: le pays des merveilles

    Équateur

    Galápagos: le pays des merveilles

    Un séjour aux îles Galápagos, c'est un contact privilégié avec une nature merveilleuse, qui s'offre en spectacle à tout moment. »

la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer