Chaotique, enveloppée de smog, pas très belle ni très propre, la ville du Caire est pourtant très attachante. Avec 20 millions d'habitants, la capitale de l'Égypte est dynamique et énergisante, voire enivrante. Ses soirées sont d'une grande douceur et les couchers de soleil sur le Nil, des plus romantiques. De plus, la métropole du monde arabe compte plusieurs trésors de l'humanité. Une ville qui s'ouvre à nouveau aux touristes après les troubles du Printemps arabe.

Andrée Lebel LA PRESSE

JOUR 1

9h

Saqqara et Memphis

Les premiers jalons de la civilisation pharaonique ont été posés à Saqqara. La pyramide à degrés de Djoser, construite en 2650 av. J.-C., a été le premier monument de pierre du pays et a servi de modèle aux autres pyramides.

Situé à une vingtaine de kilomètres du Caire, le complexe funéraire de Saqqara est l'un des plus vastes de l'Égypte antique. Sa porte étroite s'ouvre sur une magnifique colonnade de 40 piliers en forme de troncs de palmier et il est superbement décoré. La pyramide d'Ounas est aussi intéressante avec sa chambre funéraire dont les murs sont couverts des hiéroglyphes. Pour leur part les dessins de la pyramide de Titi racontent la vie quotidienne, allant des légumes des récoltes jusqu'au menu des festins.

Tout près de Saqqara, Memphis a été la première capitale de l'Égypte, vers 3200 avant J.-C. Outre le sphinx de Memphis, de vieilles pierres et plusieurs statues de l'époque, plus ou moins conservées, ont été rassemblées dans un petit parc. Les lieux sont presque déserts et on peut prendre tout le temps voulu pour la visite.

13h

Mena House Oberoi

Un repas au Mena House Oberoi (www.oberoihotels.com) est une belle façon d'apprivoiser les pyramides, que l'on aperçoit de la salle à manger. Dans cet ancien palais du khédive Ismail, la cuisine orientale est à son meilleur tandis que le décor est digne des Mille et Une Nuits. On dit que c'est l'hôtel préféré des chefs d'État de passage en Égypte.

14h30

Pyramides

Même si on les a déjà vues sous tous les angles en photos, les grandes pyramides de Giza n'en sont pas moins impressionnantes. Et aussi très émouvantes. C'est la seule des sept merveilles du monde antique à avoir traversé les siècles. La plus ancienne pyramide, celle de Chéops date de la VIe dynastie (2589-2566 av. J.-C.). Celles de Chéphren et de Mykérinos complètent la trilogie. À condition de ne pas souffrir de claustrophobie, on peut descendre dans les chambres funéraires. Ces pièces sont maintenant vides, mais l'énergie y est encore palpable.

Le site s'étend à perte de vue et comme il y a peu de touristes en ce moment, il semble encore plus vaste. Outre les grandes pyramides il y a plusieurs autres monuments dont le temple funéraire, la salle de momification et le Musée de la barque solaire (destinée à transporter l'âme du pharaon dans l'au-delà). Le sphinx est encore plus imposant qu'on l'imagine, quoique mois bien préservé.

Malheureusement, le harcèlement des vendeurs ambulants diminue le plaisir de se tenir devant ces constructions qui ont immortalisé la culture des pharaons.

20h

Nile Maxim

Pour apprécier le Caire en soirée, rien ne vaut une promenade sur le Nil. Pendant une croisière de deux heures et demie, le restaurant flottant Nile Maxim (www.maximrestaurants.com)propose une expérience hautement touristique sans être désagréable pour autant. D'ailleurs on y rencontre plusieurs Cairotes. La nourriture est bonne et le spectacle réunit chanteuses, danseuse du ventre et derviche tourneur. Ce dernier offre une belle performance, mais contrairement aux derviches turcs qui présentent des cérémonies empreintes de spiritualité, les derviches égyptiens visent d'abord le divertissement.

JOUR 2

9h

Musée égyptien du Caire

Malgré le fouillis, l'absence de climatisation et le voile de poussière qui recouvre les antiquités, il faut absolument visiter le Musée égyptien du Caire. C'est là que se trouve la plus grande collection d'antiquités égyptiennes du monde. Plus de 140 000 pièces sont entassées dans une centaine de salles. Il y a des trésors uniques, des sarcophages en quantité, de magnifiques bijoux, des sculptures étonnantes, etc. En plus, bien sûr, de la salle des momies.

Les visites guidées se font en deux ou trois heures et mettent l'accent sur les objets trouvés dans le tombeau de Toutankhamon, dont le trône et le masque funéraire. Mais il y a bien d'autres pièces exceptionnelles, moins connues, et qui ne sortent jamais du musée. Ceux qui font la visite en solo pourront s'attarder dans la salle des inoubliables portraits de Fayoum et dans les salles d'antiquités gréco-romaines. Toutefois, ils devront se munir d'un bon guide, car la présentation est plutôt anarchique, il n'y a pas de plan détaillé du musée et plusieurs pièces ne sont pas identifiées.

Le Musée égyptien du Caire, inauguré en 1902, doit bientôt déménager dans de nouveaux bâtiments qui respecteront les normes de conservation et où les objets seront mis en valeur.

11h00

Place Tahrir

Les rassemblements qui y ont eu lieu pendant le Printemps arabe ont fait connaître la place Tahrir au monde entier. Elle fait maintenant partie des endroits les plus visités du Caire.

Entourée de plusieurs bâtiments publics, la place Tahrir est un important carrefour. C'est le terminus de nombreuses lignes d'autobus et l'aboutissement de quelques voies rapides. Quelle que soit l'heure, la circulation est dense et les piétons nombreux.

Après le séjour des campeurs au début de l'année, la place Tahrir a perdu toute trace de verdure et elle est maintenant flanquée d'un édifice brûlé pendant la révolution. Cet immeuble noirci, qui appartenait au fils de l'ex-président Moubarak, témoigne du ras-le-bol de la population.

11h30

Le vieux Caire

Le quartier du vieux Caire retrace 2000 ans d'histoire avec les anciennes tours de la forteresse de Babylone (construite par Trajan entre 98 et 117), divers sites religieux d'importance historique dont les églises Saint-Georges et l'église suspendue Al Moallaqa, la synagogue Ben Ezra et la plus vieille mosquée d'Égypte. C'est aussi l'endroit où la Sainte-Famille aurait trouvé refuge. L'église Saint-Serge (Abu Serga) s'élève au-dessus de la cave dans laquelle Jésus, Marie et Joseph se sont cachés pendant trois mois. Un air de piété et de dévotion prévaut dans ce quartier qui attire chaque année des milliers de pèlerins provenant de tous les pays.

Tout juste à côté, la ville islamique du Caire date d'environ 1000 ans. Parmi ses quelque 600 monuments inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, il y a l'imposante citadelle, plusieurs mosquées et églises.

14h

Café Naguib Mahfouz

Le café Naguib Mahfouz est une oasis dans le bazar Khan al-Khalili. Inspiré par l'authenticité des environs, le Prix Nobel de littérature 1988 y aurait écrit plusieurs chapitres de ses romans. Certains diront qu'il est devenu une «trappe à touristes». Peut-être... mais la nourriture est excellente, typiquement égyptienne et avec une grande variété de savoureux mezze. Quant aux employés en costume d'époque, disons qu'ils participent à créer une ambiance.

15h30

Le bazar Khan al-Khalili

Depuis le Moyen-Âge, c'est l'endroit le plus vibrant de la ville. On y trouve absolument de tout: or, épices, parfums, vêtements, accessoires, etc. Il y a une multitude de couleurs et d'odeurs, de la musique et des cris. C'est une véritable fête des sens, qui a aussi quelque chose d'étourdissant.

Marchander fait partie du plaisir de magasiner au Caire. Mais ça prend du temps, beaucoup de temps. Et attention à la qualité. La confection est souvent à l'avenant et la finition plutôt grossière. On peut néanmoins faire de bons achats, comme des foulards, des bijoux anciens, des vases d'albâtre et des objets de cuivre.

19h

Hotel Marriott

Après la cacophonie du marché, retour dans le calme de l'élégant quartier Zamalek. Le plus grand hôtel du Caire (1087 chambres), le Marriott (cairomarriotthotel.com) y est comme une ville dans la ville. Ses deux tours modernes de 20 étages chacune encadrent un palais construit en 1869 pour accueillir les membres de la royauté européenne venus assister à l'inauguration du canal de Suez. Parmi les invités de marque, on comptait entre autres l'impératrice Eugénie (épouse de Napoléon III). Les chambres sont grandes, bien éclairées et dotées d'un grand balcon. On peut même y passer la soirée, car l'hôtel compte une quinzaine de restaurants et bars en plus d'un casino.

Les frais de ce voyage ont été payés par l'office du tourisme de l'Égypte.