(San José) Le Costa Rica va rouvrir au 1er novembre ses frontières au tourisme international, fermées depuis mars en raison de la pandémie, a annoncé vendredi le gouvernement.

Agence France-Presse

Le pays bordé par l’Océan pacifique et la mer des Caraïbes avait entamé mi-octobre un processus de réouverture avec les six autres pays d’Amérique centrale.

À partir du 1er novembre les visiteurs du monde entier pourront profiter des plages, des volcans et de la biodiversité remarquable du pays.

« Chaque touriste qui visite le pays active une série de chaînes de production dans l’agriculture, la pêche, le commerce, le transport, les guides touristiques, les hôtels, les restaurants, les opérateurs et les artisans », ce qui contribue à réactiver l’économie en déclin du pays, a déclaré le ministre du Tourisme, Gustavo Segura, lors d’une conférence de presse.

L’ouverture aux seuls touristes des États-Unis permettra de retrouver quelque 80 000 emplois perdus à cause des mesures restrictives prises pour contenir la pandémie, et de générer 1,5 milliard de dollars d’ici 2021, selon le gouvernement.

Le tourisme, secteur clé de l’économie du Costa Rica qui avant la pandémie recevait chaque année plus de trois millions de visiteurs, contribue à hauteur de 8 % du PIB, soit l’équivalent de quelque 4 milliards de dollars, et génère 600 000 emplois directs et indirects, selon les données officielles.