(Bogota) La Colombie va interdire l’arrivée de vols internationaux de passagers à partir de lundi pour 30 jours, du fait que des voyageurs de l’étranger n’ont pas respecté l’ordre d’auto-isolement motivé par la pandémie de la COVID-19, a annoncé jeudi le président Ivan Duque.

Agence France-Presse

« À partir du 23 mars minuit, l’arrivée de tous les vols internationaux de passagers dans les aéroports du pays est interdite », a tweeté le chef de l’État, à l’issue d’une déclaration depuis le palais présidentiel Casa Nariño à Bogota.

M. Duque a déclaré avoir pris cette mesure en raison du non-respect des mesures adoptées en Colombie, qui a passé la barre des 100 cas confirmés, sans aucun décès répertorié jusqu’à présent.

« Des personnes, qui sont arrivées dans le pays et auraient dû se mettre en auto-isolement, ont tenté de frauder », a-t-il déploré. « C’est douloureux, mais nous le faisons afin d’avoir un meilleur contrôle de notre société », a-t-il ajouté à propos de la nouvelle interdiction.

Les frontières terrestres, maritimes et fluviales ont déjà été fermées mardi jusqu’au 30 mai.

Et la Colombie avait limité depuis lundi dernier l’entrée sur son territoire aux seuls Colombiens et étrangers résidents, en ordonnant leur auto-isolement préventif pendant 14 jours.

Selon les services des migrations, plus de 40 étrangers ont été expulsés et une Colombienne interpellée pour ne pas avoir respecté cette mesure.

Le gouvernement a mis en place un mécanisme de dénonciation par internet, qui peut être anonyme, et à partir de ce weekend, les autorités de la santé et des migrations vont renforcer les contrôles aléatoires, a ajouté le chef de l’État.

Le gouvernement, qui a décrété mardi « l’état d’urgence », a en outre ordonné le confinement des personnes âgées de plus de 70 ans, la suspension des cours de l’enseignement public, ainsi que la fermeture des bars et discothèques, entre autres mesures.

Un paquet d’aides économiques d’un montant de 15 milliards de dollars, dont des crédits, des subventions pour les plus pauvres et des ressources pour le système de santé a en outre été adopté.