Recherche Voyage
Source ID:375878; App Source:cedromItem

Singapour gourmand

  • Singapour, une métropole toujours surprenante. (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

    Plein écran

    Singapour, une métropole toujours surprenante.

    Photo Ivanoh Demers, La Presse

  • 1 / 5
  • Un bar de l'hôtel Raffles, où a été inventé en 1915 le Singapour Sling. (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

    Plein écran

    Un bar de l'hôtel Raffles, où a été inventé en 1915 le Singapour Sling.

    Photo Ivanoh Demers, La Presse

  • 2 / 5
  • Pour le dessert, on s'arrête chez Moghul Sweet Shop. (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

    Plein écran

    Pour le dessert, on s'arrête chez Moghul Sweet Shop.

    Photo Ivanoh Demers, La Presse

  • 3 / 5
  • Sungei Road Laksa est un comptoir ouvert en 1956 où l'on peut manger un bol de laksa, soupe traditionnelle indonésienne. (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

    Plein écran

    Sungei Road Laksa est un comptoir ouvert en 1956 où l'on peut manger un bol de laksa, soupe traditionnelle indonésienne.

    Photo Ivanoh Demers, La Presse

  • 4 / 5
  • À l'un des comptoirs de l'aire de restauration du East Coast Lagood Food Centre. (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

    Plein écran

    À l'un des comptoirs de l'aire de restauration du East Coast Lagood Food Centre.

    Photo Ivanoh Demers, La Presse

  • 5 / 5

Un peu comme un Las Vegas asiatique avec ses casinos rutilants, un peu Genève avec son côté hyper propret - même les toilettes publiques sentent le savon! -, un peu Los Angeles avec ses personnalités totalement éclatées, si différentes d'un quartier à l'autre, Singapour est seul dans son île. Singulier. Surprenant. À mille lieues de ses voisins malais, indonésiens et thaïlandais, pourtant si proches.

JOUR 1

Midi

Arrivée à l'hôtel

Riche et adorée des amateurs de luxe, la ville de Singapour est remplie de grands hôtels spectaculaires construits dans des quartiers neufs. Nous avons préféré nous poser dans un des secteurs les plus vivants de la ville, le quartier indien, où se trouve le Wanderlust, un hôtel boutique coquet et original où chaque étage a son style particulier, conçu par un architecte différent. Situé près d'une station de métro, il nous sert de camp de base pour découvrir la ville à pied.

2, Dickson Road, Little India, wanderlusthotel.com

13h

Premier lunch

Tout près de l'hôtel, arrêt chez Sungei Road Laksa, un comptoir légendaire ouvert en 1956, où l'on peut manger un solide bol de laksa, soupe traditionnelle indonésienne épicée, avec nouilles, crevettes, lait de coco et oeufs pour 2$. À noter: à Singapour, il n'y a pas de camions ambulants qui servent de la nourriture dans les rues. Tous les vendeurs sont dans des «hawkers centers» - des aires de restauration qui ne sont pas fermées, mais avec un toit, et qui font penser à celles de nos centres commerciaux, avec les comptoirs sur le pourtour et des tables au centre. La plupart du temps, les tables sont couvertes de formica de couleur vive; les cabarets et la vaisselle en Melmac sont aussi de couleurs contrastées.

Seng Chuan Eating House 31, Kelantan Lane, stand #01-12

14h

Balade dans Little India

Singapour est généralement assez studieux et bien mis, mais dans Little India, surtout le long de Serangoon Road, il se donne des airs de souk. Pour s'amuser, on peut se faire faire un tatouage au henné ou traîner dans les multiples échoppes de souvenirs, de tissus, de foulards... Pour le dessert, on s'arrête chez Moghul Sweet Shop et on essaie l'une des nombreuses créations rose fuchsia ou jaune curcuma.

48, Serangoon Road (Entre Campbell et Hastings)

16h

Arrêt électronique chez Sim Lim

Si vous cherchez un gadget pour votre ordinateur, un appareil photo caché dans un stylo, des écouteurs pour lecteur MP3 rose fluo ou vert électrique, c'est chez Sim Lim qu'il faut arrêter. Des étages de boutiques cacophoniques empilées les unes sur les autres. La caricature de l'Asie hyper techno pas chère, où la pacotille côtoie les inventions futuristes, c'est à Tokyo qu'on le trouve, mais aussi beaucoup ici, à Singapour, dans ce genre de centre commercial. Si on a faim, on mange un plat de nouilles Mee Siam ou un laksa au Killiney Kopitiam, au deuxième étage, une succursale d'une chaîne respectée même des chefs...

1, Rochor Canal Road

18h

La rue Orchard

L'Asie friquée, c'est aussi une Asie qui adoooooore le shopping de luxe. Le meilleur exemple de ça, on le trouve dans toute la zone de l'avenue Orchard, où l'on se rend en métro, facilement, rapidement. Là, les centres commerciaux défilent les uns après les autres et regorgent de boutiques sur plusieurs niveaux. Le phénomène est impressionnant. Si on a faim, on peut aller manger dans un de ces centres, le Paragon, où le restaurant Imperial Treasure Super Peking Duck propose des canards de Pékin laqués spectaculaires. À ne pas manquer non plus, les oreilles de porc pressées, le crabe... Pas donné, mais pas aussi ridiculement cher que dans plusieurs autres restaurants. Pour un repas plus abordable, rendez-vous chez Hong Lim Food Centre, au 531, Upper Cross Street, stand #01-58. C'est le roi des nouilles au poulet et au curry. Mais attention à la file d'attente!

Imperial Treasure Super Peking Duck: 290, Orchard Road, Paragon, stand #05-42/45/K1/K2

En soirée

Le bar à desserts

Pour le dessert, on se dirige en taxi vers un quartier appelé Holland Village, où il y a beaucoup d'activité le soir. C'est là que se trouve le 2am: dessert bar qui, comme son nom l'indique, est ouvert très tard. Les desserts de ce petit restaurant moderne sont plutôt chers, pas nécessairement aussi originaux et fins qu'on l'espérerait, même s'ils sont plutôt bons. Mais ce qu'on adore de ce lieu, c'est qu'on peut s'y coucher! Comme dans les festins romains... On enlève les chaussures et on s'installe dans une sorte de fauteuil long, avec un verre de vin et un dessert, servi sur une table qui avance par-dessus les jambes des convives. C'est confortable, relaxant et amusant comme tout.

21A, Lorong Liput, Holland Park (2e étage, au-dessus d'un bar)

JOUR 2

Petit-déjeuner

À Singapour, on peut déjeuner à l'hôtel avec toasts et céréales. Ou alors, on sort et on prend avec les locaux du café au beurre, des tartines au kaya - confiture aux oeufs, lait de coco et feuilles de pandan - ou du congee - gruau au riz -, des dim sums, de la soupe aux algues... Pour le brunch, j'ai adoré les dim sums de Red Star, un restaurant classique, immense, rouge, au 7e étage d'un immeuble sans nom. J'ai adoré le congee d'un des stands du Maxwell Food Court, où l'on trouve aussi le fameux comptoir à poulet Tian Tian Chicken Rice, recommandé par tous les chefs à qui j'ai parlé. J'ai aussi adoré la soupe du stand spécialisé en wakame - laitue de mer - du Lau Pa Sat, une autre aire de restauration, connue pour ses satays en plein air.

Lau Pa Sat: 18, Raffles Quay, www.laupasat.biz

Red Star: 54, Chin Swee Road, stand #07-23, Chin Swee Area Office

Maxwell Food Court: 1, Kadayanallur Street

14h

Balade et lunch à la plage

On connaît tous les histoires sur l'obsession de la propreté de Singapour, un État où la gomme à mâcher a été interdite parce que les gens en collaient partout et que ça salissait les rues. Inutile de préciser, donc, que les plages de Singapour sont propres. Idée: louer un vélo ou prendre un taxi et partir à la découverte de la «côte est», avec arrêt au East Coast Lagood Food Centre. Là, on peut louer des planches à voile, se baigner, manger et se prélasser sur la plage, en admirant les centaines de bateaux ancrés au loin dans la baie de Singapour. Aux comptoirs de l'aire de restauration, on essaie les pieds de porc braisés, le luak - omelette aux huîtres frites - et les satays - brochettes épicées...

1220, East Coast Parkway

17h

Cocktail

L'arrêt touristique par excellence à Singapour est le Long Bar de l'hôtel Raffles, où a été inventé, en 1915, le fameux Singapour Sling, ce cocktail très sucré avec grenadine, jus d'ananas, triple sec, brandy à la cerise... Vendu pour une vingtaine de dollars dans cette enceinte boisée aux airs coloniaux, le drink n'a pas que des admirateurs. Et si vous avez autant d'argent à dépenser pour un cocktail, c'est plutôt dans le bar situé sur le toit de l'hôtel du Marina Bay Sands qu'il faut aller. Là, au 57e étage, la vue est absolument spectaculaire. Le lieu féérique. On se croirait dans un film de James Bond.

10, Bayfront Avenue, www.marinabaysands.com

20h

Souper chez Tetsuya Wakuda

Il y a de nombreux restaurants incroyablement chics et chers de grands chefs célèbres à Singapour (Puck, Boulud, Savoy, Batali, etc.). Selon la fameuse liste des 50 meilleurs restaurants du monde, le meilleur serait Andre, dans le quartier chinois, où un repas peut facilement coûter près de 1000$ pour deux personnes avec un peu de vin. J'ai préféré, de loin, le Waku Ghin du chef australien Tetsuya Wakuda, qui n'est pas donné lui non plus, mais où l'on peut s'asseoir au bar, commander un plat ou deux - plutôt que s'enfermer automatiquement dans un menu gastronomique - et où la qualité de la cuisine vaut réellement le prix. Salade de fruits de mer en sashimi d'une fraîcheur exquise, boeuf wagyu qui fond dans la bouche, créations aux oursins, crevettes et caviar, truite de Tasmanie cuite sous vide, mont-blanc déconstruit au dessert. Si vous êtes chanceux, Tetsuya sera sur place, souriant, discret et d'une gentillesse exquise, et il vous dira qu'il a adoré le Québec. Un grand moment.

Consultez notre dossier sur une foule de villes à découvrir en 48 heures sur www.lapresse.ca/48heures




À découvrir sur LaPresse.ca

  • 48 heures à Denver

    48 heures

    48 heures à Denver

    Bien sûr, Denver compte de nombreuses équipes sportives professionnelles. Mais cette ville du centre des États-Unis a beaucoup plus à offrir que... »

  • Hambourg: sur les traces des Beatles

    48 heures

    Hambourg: sur les traces des Beatles

    De 1960 à 1962, les Beatles ont donné plus de 280 concerts à Hambourg, où ils ont aussi signé leur tout premier contrat et fait la rencontre d'un... »

  • 48 heures à Strasbourg

    48 heures

    48 heures à Strasbourg

    Strasbourg, chef-lieu de l'Alsace, est une ville au passé jalousement préservé. Son quartier historique - Grande-Île - a été inscrit en 1988 dans la... »

la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer