Source ID:; App Source:

Dépression saisonnière: le blues estival

Vous avez sûrement déjà entendu parler de dépression saisonnière liée  aux... (Photos.com)

Agrandir

Photos.com

RelaxNews

Vous avez sûrement déjà entendu parler de dépression saisonnière liée aux sombres et froides journées d'hiver. Mais saviez-vous qu'une dépression de ce type pouvait également frapper en été, causée par un trop-plein de soleil?

Le phénomène de dépression saisonnière estivale (DSE) a été reconnu pour la première fois en 1986, lorsque les professionnels de la santé mentale ont suspecté la chaleur et l'humidité de causer chez certains un état dépressif.

600 000 Britanniques en souffraient. C'est ce que rapportait le Daily Mail, la semaine dernière. Liée à des désordres hormonaux et à une sensibilité à la chaleur, la DSE concernerait également près d'1,5 million d'Américains.

Le 1e juillet, MSNBC traitait également ce phénomène, rapportant que les personnes atteintes dorment moins, mangent moins, perdent du poids -- tout l'inverse de ce qui se produit chez les personnes souffrant de dépression hivernale -- et peuvent devenir extrêmement irritables.

Le blues estival est plus rare que son équivalent hiémal, touchant moins d'1% de la population, selon  MSNBC.

Selon WebMD, parmi les personnes souffrant de dépression à l'arrivée de l'hiver, 10% ressentirait également la DSE.

Dans les pays proches de l'équateur, c'est la dépression estivale qui est la plus courante.

WebMD ajoute que les emplois du temps déraisonnables, les problèmes d'estime de soi et les soucis financiers  constituent des facteurs aggravants.

Pour se sentir mieux, les experts recommandent de rester au frais. Douches glacées, bains en eaux lacustres ou migration vers les cimes seraient efficaces. La consommation d'alcool, en revanche, est peu recommandée.

Les longues journées d'été peuvent aussi chambouler le rythme circadien. Les experts recommandent donc de prendre le soleil le matin -- 30 à 60 minutes durant -- et d'absorber de la mélatonine à faible dose, rapporte MSNBC.

Mais si les symptômes persistent, il faudra peut-être avoir recours aux antidépresseurs. En cas de grosse fatigue cet été, mieux vaut donc s'en référer à un médecin.

Pour contacter des personnes souffrant de dépression estivale: summersad.ning.com

En savoir plus: webmd.com/depression/summer-depression

https://mental.healthguru.com/video/how-to-prevent-depression




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer