Source ID:; App Source:

Créer son parfum sur mesure

À L'Expérience Maeva, une entreprise qui a pignon... (Photo Janick Marois)

Agrandir

À L'Expérience Maeva, une entreprise qui a pignon sur la rue Notre-Dame à Saint-Césaire, Suzie Bourdeau invite les clients à créer leur propre parfum.

Photo Janick Marois

Chantal Vallée
La Voix de l'Est

Suzie Bourdeau a toujours été passionnée par les odeurs. Elle a travaillé dans une cidrerie, chez un brasseur. Mais c'est à la suite d'un concours de circonstances, une perte d'emploi, qu'elle a décidé de devenir sa propre patronne et de mettre sur pied une parfumerie qui invite chaque client à créer sa propre eau de parfum.

C'est à la suite d'un voyage en Europe qui la menait dans la petite ville de Grasse sur la Côte d'Azur, qualifiée de capitale des parfums, qu'elle a décidé de suivre une formation et d'acheter le concept pour le Québec de cette parfumerie originale.

Son entreprise L'Expérience Maeva, qui a pignon sur la rue Notre-Dame à Saint-Césaire, fera même l'objet d'une courte présentation lors de l'émission Deux filles, le matin, le jour de la Saint-Valentin. Elle figure parmi les six entreprises retenues sur les quelque 250 à 300 candidatures reçues pour le spécial entrepreneur de cette émission matinale.

La jeune femme, âgée de 31 ans, s'en réjouit. Pas mal pour une entreprise qui ouvrait ses portes peu après la Saint-Valentin l'an dernier. «C'est vraiment passionnant! , retient-elle. Je dois avouer que j'ai connu beaucoup plus de hauts que de bas et que la croissance est constante.»

«Le point positif, c'est qu'il y a peu ou pas de concurrence. Mais il y a aussi beaucoup de personnes qui ne savent pas qu'elles peuvent créer leur propre parfum. J'ai eu des clientes de Québec, de Mascouche, de Pierrefonds... J'ai vraiment une bonne réponse. Les gens appellent parce qu'ils veulent vivre une expérience», décrit-elle.

Suzie Bourdeau souhaite ouvrir des franchises un peu partout au Québec de L'Expérience Maeva, mot irlandais qui signifie enivrant. Les idées ne manquent pas pour développer son entreprise. La Césairoise aimerait démarrer ce printemps un concept de soirées de fabrication de parfums à domicile lors d'occasions telles que des enterrements de vie de filles, des anniversaires mères-filles ou des partys de filles, un peu comme des soirées de tupperware olfactives. Elle pourrait aussi offrir un service de parfumerie pour des mariages. Les tourtereaux inventeraient un parfum à leur image pour embaumer la salle et garnir des mini-flacons cadeaux destinés à leurs invités.

Une tradition française

Suzie Bourdeau guide ses clients dans l'expérience d'apprentis parfumeurs. Ils ont l'embarras du choix entre 128 fragrances pour composer une eau de parfum qui en contiendra de 15 à 17. La majorité de ses clients sont des clientes. Mais la parfumerie possède aussi toute une gamme d'essences pour créer des parfums pour hommes.

Pour éviter à ses clients de composer des parfums trop lourds et pas très agréables, Mme Bourdeau les invite à choisir des essences de la même famille olfactive.

Ses clientes sont principalement âgées entre 30 et 60 ans. Elles aiment les odeurs, veulent se démarquer, sont curieuses et audacieuses. «À la blague, je dis souvent que pas une femme ne veut aller dans une soirée en portant la même robe qu'une autre. C'est la même chose pour les parfums», fait valoir la femme d'affaires.

On se rend à L'Expérience Maeva pour l'expérience justement. «Les clients ne savent pas comment ça va fonctionner, ce que ça va donner. C'est la clientèle qui manipule les bouteilles, la pipette pour le plaisir de jouer les chimistes», illustre-t-elle.

«Mais on vient ici avant tout pour se laisser guider par l'émotion, comme lorsqu'on va recevoir des soins de massages et autres», dit-elle. Les odeurs ont quelque chose de très intime, certaines d'entre elles sont intimement liées à des souvenirs d'enfance.

La fabrication d'un parfum, qui peut prendre un peu moins de deux heures, coûte 105$ plus taxes au client qui repart avec un flacon de 50 ml d'eau de parfum créé. Mme Bourbeau garde les recettes, ce qui permet le renouvellement à moindre coût.

Les clients obtiennent un produit de qualité, soutient la femme d'affaires. «Ce sont des fragrances haut de gamme, typiquement européennes, créées par un parfumeur qui est en affaires depuis 1747. La technique est identique à celle qu'on retrouve dans les produits qui sont sur le marché», fait-elle valoir.

Et en choisissant chacune des fragrances qui composent son propre parfum, on risque encore plus de l'apprécier, estime la patronne de L'Expérience Maeva. «Lorsqu'on prend un parfum sur une tablette et qu'on en vaporise, ce qu'on sent ce sont ses notes de tête. Après une demi-heure ou 45 minutes environ cette odeur s'estompe. L'erreur qu'on voit souvent c'est que des gens n'aiment plus comment il vire, car ce qu'on sent ensuite ce sont ses notes de coeur et ses notes de fond», dit-elle.

En créant son parfum par étapes, en choisissant toutes les odeurs qui le composent, on risque plus de l'aimer et pour longtemps.

Pour s'informer sur L'Expérience Maeva, on peut consulter le site internet www.experiencemaeva.com ou téléphoner sans frais au 1 877-589-8775.




Les plus populaires : Société

Tous les plus populaires de la section Société
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer