Le temps où les lunettes ophtalmiques étaient un mal nécessaire semble révolu. Elles sont désormais un accessoire mode à part entière, à tel point que des chaînes comme Forever 21 ou H&M vendent des montures sans verres de prescription, uniquement pour le style. Après la vague du rétro, qui sévit depuis plusieurs années, la tendance pour 2014 semble s'orienter vers des lunettes plus modernes et innovatrices.

Iris Gagnon-Paradis LA PRESSE

Nul doute, la lunette s'est décomplexée, tant sur le plan des couleurs proposées que des formes de montures. Un phénomène que Marie-Sophie Dion, propriétaire du Bar à lunettes et opticienne qui évolue dans le milieu depuis les années 90, a constaté au cours des dernières années.«Avec la vague du rétro qui a mis de l'avant des montures de plastique plus massives, les gens se sont aperçus qu'ils pouvaient se donner un style avec leurs lunettes. Aujourd'hui, certains vont même jusqu'à acheter des lunettes sans verres de prescription. La lunette est vraiment devenue un accessoire», remarque-t-elle.

Mme Dion sait de quoi elle parle: elle fait partie des quelques Canadiens membres du prestigieux jury du Silmo d'or (le Salon mondial de l'optique Silmo regroupe chaque année les opticiens et journalistes du monde entier), où elle a l'occasion de découvrir chaque année les créations avant-gardistes qui forgeront les tendances de demain.

«Personnellement, je m'intéresse davantage aux créateurs qu'aux grandes sociétés comme Gucci ou Chanel. Les créateurs ne représentent pas la mode actuelle, mais plutôt celle qu'on verra dans deux ans, quand la mode commerciale leur aura emprunté des idées qui auront plu aux consommateurs», explique celle qui propose une trentaine de créateurs dans les quatre boutiques qu'elle compte dans la province.

La fin du rétro?

Bien que les grands détaillants de lunettes continuent à proposer plusieurs modèles rétro, pour Mme Dion, l'heure de la fin a bientôt sonné. «On voit des formats carrés ou ronds, des montures massives, mais rien de rétro. Selon moi, d'ici deux ans, la mode du rétro sera terminée. On s'en va vers quelque chose de beaucoup plus moderne.»

En effet, note l'opticienne, les montures adoptent une allure décidément contemporaine. «Dans une lunette classique, le cercle extérieur de la monture va suivre la forme du verre. Actuellement, on voit de plus en plus de formes hybrides, où la forme de la monture ne correspondra pas nécessairement à celle du verre. C'est du jamais vu!»

Mais le rétro, pour le moment, n'a pas dit son dernier mot. Pour la saison, la tendance a jeté son dévolu sur les formes rondes à la John Lennon, évoquant les années 60. Le tout modernisé et adapté à notre époque, comme les montures que propose la marque Frédéric Beausoleil, découverte de VU au salon Silmo 2013.

Le règne de l'acétate

La saison est dominée presque entièrement par un matériau: l'acétate. Les montures en fer sont quasi inexistantes. «En boutique, environ 90% des montures qu'on vend sont en plastique. C'est le retour du balancier après la vague des lunettes "invisibles"», note Mme Dion.

En plus d'être léger, l'acétate permet de créer des variétés presque infinies de couleurs et de motifs. Si les couleurs plus classiques comme l'écaille de tortue, la corne, le bois ou le noir ont toujours la cote, des couleurs claires comme le taupe et le blanc cassé ont fait leur apparition dans les modèles actuels. «Cette saison, le taupe donne le ton», croit Annick Thibault de VU, dont l'équipe était présente au Silmo de septembre dernier, à Paris. «À la fois sobre et chic, c'est une couleur qui semble plaire aux créateurs, tant pour les accessoires qu'en lunetterie.»

En look total, en color block (avec des branches de couleurs différentes de celle de la monture, par exemple) ou en motifs éclatés comme le propose la marque Harry Lary's, qui offre un mélange d'acétate fait à la main, les couleurs sont reines.

«Les couleurs sont travaillées avec raffinement, que ce soit en enduit laminé, dans les tons, les motifs ou les textures. Bref, tout pour donner de très belles lunettes qui vont attirer le regard», détaille Mme Thibault.

Pour Mme Dion, qui portait le jour de notre rencontre des lunettes Kirk Originals d'un vert turquoise semi-transparent, la couleur permet d'ajouter une touche de personnalité et de se démarquer. «En 2014, je crois qu'on verra de plus en plus de couleurs vibrantes et acidulées. Même les tons pop ou néon, qu'on a beaucoup vus dans les accessoires, ont été repris par quelques lunettiers. Je ne serais pas étonnée qu'on en voie de plus en plus», ajoute-t-elle.

Carnet d'adresses:

VU, 750, rue Jean-Talon E, www.centre-vu.com

Le Bar à lunettes, www.msdion.com

Photo fournie par Deux Face

Photo fournie par Deux Face