Source ID:; App Source:

Des entreprises «apportez votre chien»

Lydia Brown et son chien Saké.... (Photo fournie par Moment Factory)

Agrandir

Lydia Brown et son chien Saké.

Photo fournie par Moment Factory

Emmener son chien au travail réduirait le stress, augmenterait les interactions entre collègues et serait très bon pour le moral. C'est une étude scientifique publiée dans l'International Journal of Workplace Health Management qui le dit!

Cela «peut faire une différence très positive», précise le professeur Randolph Barker, de l'École de commerce de la Virginia Commonwealth University située à Richmond dans l'est des États-Unis, qui est à la tête de l'étude publiée par l'International Journal of Workplace Health Management, menée par cinq chercheurs sur 75 employés divisés en trois groupes: ceux emmenant leur chien au travail, ceux ayant un animal, mais le laissant chez eux, ceux n'ayant pas du tout d'animaux.

Ainsi, pendant une semaine, l'étude a comparé le niveau de stress, la satisfaction par rapport au travail et les sentiments des employés quant à leur engagement et au soutien de l'entreprise à leur endroit.

Le niveau de stress a été mesuré par des échantillons de salive pris au cours de la journée. Les chercheurs américains n'ont noté le matin aucune différence entre les trois groupes. Mais au cours de la journée, le niveau de stress a diminué pour les employés accompagnés de leur chien et a augmenté pour les non-propriétaires de chien et les employés ayant laissé leur chien chez eux.

L'étude suggère que la présence des chiens serait bonne pour le moral et réduirait le niveau de stress, peu importe qu'il s'agisse de leur chien ou de celui de l'un de leurs collègues. Selon M. Barker, les chiens «servent en fait de tampon efficace contre le stress».

Elle démontre également la capacité des chiens à devenir «des solutions de bien-être à bas coût accessibles très facilement pour les entreprises». «Avoir un chien dans un environnement de travail peut contribuer aux performances et à la satisfaction des employés», précise le docteur Barker.

Ces nouvelles devraient ravir nos compagnons à quatre pattes qui ne se plaindront pas de ne pas rester aussi longtemps seuls à nous attendre à la maison!

Des exemples

Dans l'entreprise montréalaise Moment Factory, cela fait déjà six ans que les maîtres peuvent au besoin emmener leur chien au bureau.

«J'ai un akita qui s'appelle Saké. J'ai emménagé dans le Mile End il y a deux ans et mon chien a développé de l'anxiété de séparation. J'ai une gardienne où je vais la reconduire, mais ça ne fonctionne pas toujours. Alors, quand j'ai un conflit d'horaire, je peux l'emmener avec moi quand je n'ai pas de réunion. Ça fait plus de quatre ans que je travaille à Moment Factory et j'avais vu un autre chien. À un moment, un des partenaires voulait me voir et je lui ai dit que j'avais un problème de gardienne, alors il m'a dit d'amener mon chien. C'est vraiment un stress en moins pour moi. Je pense que nous sommes trois au bureau à emmener notre chien», raconte Lydia Brown.

Lui-même propriétaire de deux chiens, président et directeur de création de Commun, entreprise montréalaise dans le domaine de la publicité, Martin Ouellette offre lui aussi à ses employés la possibilité de venir travailler avec leur compagnon.

«Ça donne une énergie plus ludique au travail. J'ai un chien et j'ai quatre employés qui amènent le leur. Ça s'est fait de manière très banale! Quand je rencontre un candidat pour un poste, je ne lui demande pas s'il est allergique aux chiens, mais peut-être que je devrais!», s'amuse Martin Ouellette.




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer