Un récent sondage laisse entendre que les deux tiers des utilisateurs de téléphones mobiles à travers le monde n'éteignent jamais leur appareil, mais que les Canadiens sont un peu plus portés à le faire.

Michael Oliveira LA PRESSE CANADIENNE

Selon l'étude effectuée par Ipsos dans 24 pays, 67% des utilisateurs interrogés admettent ne jamais fermer leur téléphone ou le faire rarement.

Du côté des Canadiens, ce nombre baisse à 55%, ce qui place le Canada à égalité avec l'Arabie saoudite dans la liste des pays où les propriétaires de cellulaires sont plus enclins à éteindre leur appareil.

À l'opposé, 84% des Russes et 80% des Chinois interrogés ont révélé qu'ils fermaient rarement ou jamais leur téléphone.

Les Canadiens se sont également démarqués en étant les plus nombreux à répondre «souvent» lorsque questionnés sur la fréquence à laquelle ils éteignent leur appareil. Environ 20% d'entre eux ont offert cette réponse contre seulement 1% des Russes et 3% des Chinois.

Les utilisateurs canadiens âgés de 50 à 64 ans sont les plus susceptibles de fermer leur téléphone, dans une proportion de 32%.

Les autres réponses les plus populaires pour les Canadiens à cette question sont «rarement» (41%), «parfois» (25%), «souvent» (20%) et «jamais» (14%).

La portion du sondage concernant les Canadiens a une marge d'erreur de 3,6 points de pourcentage, 19 fois sur 20.