Apple va s'adresser à la presse vendredi matin, heure de la Californie, pour discuter de son iPhone 4. Cette fois-ci, pas d'annonce de nouveau produit : Apple a des problèmes plus urgents à régler.

Marie-Eve Morasse TECHNAUTE.CA

Le géant californien n'a pas donné de détails aux journalistes conviés à Cupertino demain, mais on devine qu'il fera le point sur les problèmes connus par ses plus récents téléphones intelligents depuis leur mise en vente aux États-Unis, à la fin du mois de juin.

De nombreux acheteurs se sont plaints de problèmes de réception lorsqu'ils tiennent leur iPhone 4 d'une certaine manière. Apple a d'abord recommandé aux consommateurs de tenir leur appareil en évitant de couvrir le coin inférieur gauche et de mettre un étui protecteur qui vient régler le problème.

Cette recommandation n'a rien fait pour endiguer la grogne. Au début de la semaine, le magazine américain Consumer Reports a écrit qu'il ne pouvait recommander l'achat d'un iPhone 4 en raison de ces problèmes d'antenne, ajoutant que c'était Apple et non les consommateurs qui devait payer pour corriger le problème.

Les paris sont ouverts sur la décision que prendra Apple, qui est resté de marbre devant les plaintes qui s'accumulaient.

L'entreprise pourrait notamment choisir de rappeler ses 1,7 million de téléphones déjà vendus - une solution coûteuse que plusieurs jugent improbable, notamment parce que le problème ne met en danger la vie de personne.

Apple pourrait par contre annoncer qu'elle offre une solution à ceux qui ont déjà acheté l'appareil, par exemple en leur donnant un étui. Un analyste cité par le Wall Street Journal affirme que cette solution pourrait coûter à Apple jusqu'à 5$ par iPhone vendu.

Quoi qu'il en soit, Apple, davantage habituée à faire les manchettes lorsqu'elle lance de nouveaux produits, voudra calmer la tempête médiatique qui s'est levée depuis quelques semaines autour de ses antennes.