Source ID:; App Source:

Fallout 4: le charme radioactif opère toujours

Fallout 4 ne dépaysera aucunement les joueurs qui ont...

Agrandir

Fallout 4 ne dépaysera aucunement les joueurs qui ont exploré les terres dévastées des volets précédents.

Kevin Massé
La Presse

Ça fait à peine un an que Fallout 4 est annoncé et il est déjà prêt à faire irradier nos consoles et PC. Le charme de cette série postapocalyptique opère-t-il toujours? Après une trentaine d'heures passées sur le titre de Bethesda, voilà notre verdict.

INTRIGUE FAMILIALE

Fallout 4 nous propulse en 2277. On y joue dans la peau d'un homme ou d'une femme cryogénisé 200 ans plus tôt dans l'abri nucléaire 111. L'introduction nous fait d'ailleurs vivre l'avant-guerre, juste avant que les premières bombes nucléaires détruisent un Boston rétrofuturiste en pleine effervescence. Un membre de notre famille est enlevé et nous ferons tout pour le retrouver. S'ensuit la classique sortie de l'abri. L'ambiance, la musique des années 50, les insectes géants, les mutants et les personnages colorés, pas de doute, le charme Fallout opère. Les dialogues jouissent maintenant d'une mise en scène simple, mais efficace. L'écriture s'avère plus classique et la dose d'humour noir se fait plus discrète. Les quêtes, en majorité intrigantes et intéressantes, ne jouissent pas d'une architecture aussi habile que celles de l'excellent Fallout: New Vegas. Ainsi soit-il, l'univers est hypnotisant tellement il est attrayant.

FALLOUT NE CHANGE JAMAIS

Fallout 4 ne dépaysera aucunement les joueurs qui ont exploré les terres dévastées des volets précédents. Toujours aussi axé sur la liberté d'exploration, le jeu permet d'évoluer, avec ou sans compagnon, et d'acquérir des capacités (Perks) de façon à forger un personnage excentrique. De petites améliorations ont été apportées à ce mélange de jeu de rôle et de jeu de tir. Le système VAST, qui permet une approche plus tactique des combats, n'arrête plus le temps, mais le ralentit, ce qui ajoute un sentiment d'urgence. Le système d'artisanat permet non seulement de créer nos armes, soins et armures, mais aussi de personnaliser notre armure assistée ou de construire des villages complets. Ce système non invasif à la sauce Minecraft est ingénieux. Il permet non seulement de recycler tout le bazar qui ne servait à rien, mais aussi de construire des villages pour aider des communautés. Ces dernières pourront nous le rendre par la suite. Tout cet artisanat demande cependant de visiter les menus, qui ne sont toujours pas aussi conviviaux qu'ils le devraient.

UNE DIRECTION ARTISTIQUE QUI FAIT OUBLIER LES PETITS DÉFAUTS

Si on le compare au précédent volet 3D, Fallout 4 garde l'esthétisme, mais est une réelle évolution sur le plan de la lumière, des détails et des textures. Le monde et les lieux à explorer ne donnent plus cette impression de redondance. La météo (incluant ses inquiétantes tempêtes radioactives) ainsi que le cycle nocturne et diurne présentent de nombreux visages à l'univers postapocalyptique que l'on découvre. Il reste que l'ensemble accuse un certain retard technique comparativement aux jeux actuels du même genre. Les personnages ressemblent toujours à des pantins et nous avons encore droit à ces troubles, bogues et chutes de cadence d'image. Une mauvaise habitude de la série qui afflige particulièrement les versions pour consoles. La version PC est beaucoup plus stable et supérieure visuellement. Une fois sous le charme de l'époustouflante direction artistique, il est facile de pardonner ces coquilles.

DOIT-ON Y JOUER? OUI

Bethesda se veut donc plus sage avec ce Fallout (Fallout: New Vegas, dont la conception avait été confiée à Obsidian par Bethesda, avait allié l'écriture à la modernité du jeu de rôle avec plus de finesse). Nos décisions y sont d'ailleurs moins punitives sur notre histoire et on y ressent une volonté d'intéresser un plus grand public. Toujours est-il que Fallout 4 nous aspire sans effort dans son univers. Il offre plus de 100 heures de jeu, une direction artistique à couper le souffle et des quêtes intrigantes qui nous transportent de découverte en découverte. Son univers est riche et ses combats sont dynamiques. Son système d'artisanat est profond sans être intrusif. Bref, il faut avoir le cerveau passé aux radiations pour s'en passer.

_____________________________

FALLOUT 4

Concepteur: Bethesda Softworks

Éditeur: Bethesda Softworks

Plateformes: PC, PS4, Xbox One

Cote: M (17+)

En français

****




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer