Le petit dernier des « grands » studios québécois, Square Enix Montréal, a finalement lancé hier son tout premier jeu, Hitman Go, conçu pour les téléphones intelligents et les tablettes d'Apple.

Publié le 18 avr. 2014
Jean-François Codère LA PRESSE

Ce premier accouchement survient un peu plus de deux ans après l'ouverture du studio. C'est long pour développer un jeu mobile, mais il faut se souvenir que les ambitions étaient d'abord tout autres pour Square Enix Montréal. L'objectif initial était en effet de produire le prochain grand épisode de la série Hitman, le premier à paraître sur les nouvelles consoles.

Une grande réorganisation survenue en 2013, et qui n'a pas épargné son studio frère Eidos Montréal, a toutefois bouleversé ces plans. Square Enix Montréal est maintenant vu comme le centre d'excellence en jeux mobiles de la division occidentale de Square Enix.

« C'est nous qui poussons nos projets, nous ne remplissons pas de commandes », note toutefois le directeur général du studio, Patrick Naud.

L'exemple de Hitman Go est pertinent. Dès le lendemain du changement d'orientation, tous les effectifs du studio ont été mobilisés pour imaginer une façon de porter la franchise Hitman sur les plateformes mobiles.

« Nous avons reçu 12 prototypes et tout le studio a voté pour en retenir 5. Les cinq ont été poussés un peu plus loin, puis nous avons encore une fois tous voté pour n'en retenir que deux. »

Hitman Go est le premier. Le deuxième sera dévoilé à l'exposition E3, en juin.