L'éditeur de jeux vidéo Electronic Arts a annoncé mardi un partenariat de cinq ans avec le site internet Facebook, aux termes duquel la monnaie virtuelle du réseau communautaire aura cours dans les jeux d'EA.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«L'accord va déboucher sur une expérience plus simple et accessible pour les gens qui jouent et achètent des biens virtuels sur Facebook. Aux termes de l'accord, les "crédits Facebook" seront la méthode exclusive de paiement pour les jeux d'EA sur Facebook», a expliqué la société californienne dans un communiqué.

Electronic Arts avait acheté l'an dernier l'éditeur Playfish, qui produit certains des jeux les plus populaires sur Facebook, comme Pet Society et Restaurant City, qui selon lui se classent parmi les dix jeux les plus populaires parmi les abonnés au réseau communautaire.

Electronic Arts se prépare également à lancer une version du Monopoly pour Facebook, ainsi que sa gamme de jeux occasionnels Pogo, actuellement en version expérimentale (bêta) sur Facebook, avec en particulier Poppit!, Word Whomp ou encore Scrabble (aux États-Unis et au Canada) et Boggle.

«Puisque les jeux sont la catégorie d'applications la plus populaire sur Facebook, il était logique qu'EA approfondisse ses relations avec Facebook et ses 500 millions d'utilisateurs", a justifié un responsable de EA, Barry Cottle, cité dans le communiqué.

Electronic Arts bénéficiera des mêmes conditions financières que les autres développeurs dont les applications sont accessibles sur Facebook, ce qui signifie qu'il encaissera 70% des recettes tirées de l'achat de «crédits Facebook».