Source ID:; App Source:

«PGR4» : sur les chapeaux de roues

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Félix Locas
Félix Locas
La Presse

La voiture en tête de peloton fonce à 215 km/h. À la sortie d'une courbe, le pilote jette un bref coup d'oeil au Château Frontenac à travers la visière de son casque. Une petite seconde de distraction, tout au plus. Mais la pluie est forte et déjà, le bolide glisse dangereusement sur la surface de l'eau accumulée en bordure de route.

Le jeu pour Xbox 360 Project Gotham Racing 4 (PGR4) se situe à mi-chemin entre le genre arcade et la simulation automobile pure. Contrairement à son cousin Forza Motorsport 2, PGR4 ne permet pas de modifier la centaine de véhicules auxquels le joueur a accès, et l'usure de leurs composantes mécaniques n'a pas d'impact sur le comportement des voitures sur la route.

Par contre, le contrôle des bolides, plus nerveux, donne davantage d'importance à la précision des coups de volant et à la gestion de l'accélération et du freinage. Résultat, un jeu quand même difficile, doté d'une courbe d'apprentissage assez prononcée.

Dans PGR4, l'objectif du joueur n'est pas seulement de terminer premier. Il doit également faire preuve de style en maîtrisant, entre autres, le principe de dérapage, bien connu des amateurs de la série des Project Gotham Racing. Une fois apprivoisé, l'utilisation du frein à main permet au participant d'effectuer des virages serrés et d'accumuler des points de style appelés «kudos».

En plus de servir de devise pour débloquer une panoplie d'options, telles que de nouvelles pistes et de nouveaux véhicules, les «kudos» s'avèrent souvent indispensables à la réussite des épreuves proposées dans PGR4. Le joueur les obtient en effectuant des dérapages, mais aussi en évitant les accrochages, en maintenant une vitesse élevée ou en réussissant des dépassements, par exemple.

Les circuits disponibles, qui sillonnent plusieurs grandes villes du monde, sont magnifiques. Les décors des pistes de Québec, Las Vegas et Tokyo, pour ne nommer que ceux-là, sont bourrés de détails architecturaux qui donnent au jeu une profondeur graphique étonnante.

Une nouveauté incontournable du titre : la possibilité de troquer le volant des voitures pour le guidon d'une des nombreuses motocyclettes proposées dans PGR4. Le contrôle des véhicules à deux roues est efficace, sans être révolutionnaire. Les motos, étonnamment stables, ajoutent une nouvelle dimension à la licence, mais leur maniement s'apparente un peu trop à celles des voitures.

L'implémentation d'une météo évolutive est probablement le meilleur atout de PGR4. La pluie, la neige et la brume, notamment, ont été réalisés avec beaucoup de soin et leur impact sur la conduite des véhicules est appréciable.

Le mode «carrière» du jeu propose de participer à une longue série d'épreuves diversifiées (courses contre la montre, un contre un, épreuves de style, etc.), réparties sur un calendrier prédéterminé. Malheureusement, ces différents parcours ne peuvent être entrepris qu'une seule fois chacun, après quoi, impossible de les reprendre pour tenter de faire mieux. La seule option est d'interrompre la course avant la fin pour la recommencer, ce qui donne la désagréable impression d'exploiter une faille dans le jeu. Une option «Réessayer l'épreuve» aurait pourtant été si simple à ajouter.

Project Gotham Racing 4

**1/2

Concepteur : Bizarre Creations

Éditeur : Microsoft

Plate-forme : Xbox 360

Cote : E (tous)

Prix : 69,99 $

(+) Beaux environnements, effets météo convaincants.

(-) Impossibilité de reprendre les épreuves, le contrôle des motos manque de subtilité.

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi :

> MotorStorm

> Forza Motorsport 2

> DIRT




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer