• Accueil > 
  • Techno > 
  • Internet 
  • > Un service de rencontres en ligne admet avoir utilisé de faux profils 

Un service de rencontres en ligne admet avoir utilisé de faux profils

Les sites cupidswand.com, flirtcrowd.com et findmelove.com proposaient aux... (Photo tirée du site findmelove.com)

Agrandir

Les sites cupidswand.com, flirtcrowd.com et findmelove.com proposaient aux internautes de s'inscrire gratuitement. Ceux-ci devaient toutefois s'abonner à des options payantes s'ils voulaient répondre à certains messages, envoyés à partir de faux profils.

Photo tirée du site findmelove.com

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Un service de rencontres en ligne, qui gère trois sites destinés à permettre aux internautes de trouver l'amour, a admis avoir utilisé de faux profils dans le but de pousser les abonnés à s'inscrire à des services payants.

La Federal Trade Commission (FTC), agence gouvernementale américaine qui protège les consommateurs, s'est pour la première fois intéressée à un service de rencontres en ligne, la société britannique JDI Dating Ltd., qui gère les sites cupidswand.com, flirtcrowd.com et findmelove.com.

Selon la FTC mercredi, ces trois sites proposaient aux personnes à la recherche de rencontres amoureuses de s'inscrire gratuitement. Mais rapidement les abonnés recevaient des messages de personnes habitant dans les environs se disant intéressées par une rencontre, en fait de faux profils. Seul problème: pour pouvoir répondre à ces soi-disant prétendants, les abonnés devaient adhérer à des options supplémentaires payantes, coûtant de 10 à 30 dollars par mois.

Ces messages étaient presque à chaque fois envoyés par de faux profils, créés avec bon nombre d'éléments identiques à ceux de profils bien réels. Seule différence entre les profils réels et les virtuels, un petit «v», que la plupart des utilisateurs ne remarquaient pas, ou ne savaient pas à quoi il correspondait, selon la FTC.

«En plus, les abonnés voyaient leurs abonnements payants renouvelés de manière automatique, souvent sans leur consentement», a pointé la FTC.

La société anglaise a fait amende honorable. Elle a accepté de rembourser ses abonnés lésés, pour un total de plus de 615 000 dollars, et d'arrêter d'avoir recours à ces faux profils. Elle signifiera également clairement à l'avenir ses options de paiement avant de faire payer ses abonnés.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer