Source ID:; App Source:

Pinterest veut encourager l'acte d'achat

Le site Pinterest est une sorte de scrapbook... (Photo fournie par Pinterest, Archives)

Agrandir

Le site Pinterest est une sorte de scrapbook numérique.

Photo fournie par Pinterest, Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Le réseau social Pinterest, un tableau de bord virtuel qui permet d'«épingler» des photos de ses centres d'intérêt, et dont la version française a été lancée il y a un an en France, veut encourager l'acte d'achat de ses utilisateurs.

«Pinterest encourage le passage à l'action. Au moment où la personne a épinglé le produit, l'envie d'achat est déjà là», a déclaré jeudi Stéphanie Tramicheck, la directrice de la branche française de Pinterest lors d'une conférence de presse en présence du cofondateur du réseau social, Ben Silbermann.

Né en 2010 en Californie, Pinterest, sorte de pêle-mêle digital, permet d'accrocher le divan que vous avez vu sur un site, la robe vintage dont vous rêvez ou la maison que vous aimeriez louer au Laos. L'internaute peut ouvrir son propre tableau d'affichage, rechercher par catégorie comme «mariage», «jardinage» ou «livres», «aimer», «ré-épingler» ou encore «commenter» chaque image.

Lancée le 11 juin 2013, sa version française connaît un succès grandissant avec les rubriques cuisine et beauté, ainsi que le DIY (Do it yourself, le fait main), la décoration et les Arts.

«Pinterest est en train de devenir le carnet digital des recettes en France», a indiqué Stéphanie Tramicheck.

Selon la directrice France, «Pinterest a un fort potentiel commercial pour les marques», rappelant que le panier moyen d'un acheteur dans le monde (dont l'acte d'achat résulte d'une visite sur Pinterest), est de 160 dollars, selon des données publiées fin 2012.

En France, le réseau veut désormais offrir à ses utilisateurs les circonstances idéales pour coller à leurs habitudes, avec l'accent mis notamment sur la culture locale et les contenus sélectionnés par des Français, ainsi que sur les panneaux secrets (qui permettent d'épingler en toute discrétion, avec un accès aux images sur invitation).

Le réseau social, gratuit, constitue également «un énorme apporteur de trafic»: les 30 milliards d'images épinglées peuvent renvoyer vers un lien de commerce en ligne.

Ben Silbermann, le PDG de Pinterest, compare le réseau social à «un magasin où tout a été fait en fonction de nos goûts».

Début juin, le réseau qui avait récemment commencé à tester le système de photos commanditées avec quelques marques, a étendu l'expérience en permettant à un plus large éventail d'annonceurs de créer leurs propres photos commanditées. Le réseau facturera ensuite un prix variable en fonction du nombre de clics provoqués.

Présent dans une trentaine de pays, Pinterest ne divulgue pas son nombre d'utilisateurs dans le monde, mais le cabinet comScore l'évalue autour de 60 millions.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer