Neuf personnes ont été inculpées, dont cinq Ukrainiens et un Russe, pour le vol de millions de dollars grâce au piratage en ligne de comptes bancaires aux États-Unis, a annoncé vendredi le ministère de la Justice.

Publié le 11 avr. 2014
AGENCE FRANCE-PRESSE

Selon l'acte d'inculpation, les suspects ont utilisé le virus informatique «Zeus» pour dérober numéros de comptes bancaires, mots de passe et autres informations nécessaires pour pirater des comptes en banque.

Ils ont ainsi pu «voler des millions de dollars», selon un communiqué du ministère.

L'acte d'inculpation pour racket en réunion, fraudes informatique et bancaire, vol d'identité date d'août 2012, mais il a été rendu public vendredi, à l'occasion de la comparution devant la justice de deux Ukrainiens extradés du Royaume-Uni.

Yuriy Konovalenko, 31 ans, et Yevhen Kulibaba, 36 ans, devaient être formellement mis en accusation vendredi après-midi à Lincoln, dans le Nebraska. Ils sont soupçonnés notamment d'avoir recruté des «passeurs» résidant aux États-Unis, qui recevaient les fonds transférés des comptes piratés sur leurs propres comptes en banque, les retiraient et faisaient ensuite des virements à l'étranger.

Trois personnes ont été ainsi inculpées, mais n'ont pas été identifiées dans l'acte d'inculpation.

Quatre autres suspects n'avaient pas encore été interpellés. Il s'agit des Ukrainiens Vyacheslav Igorevich Penchukov, 32 ans, Ivan Viktorvich Klepikov, 30 ans et Alexey Dmitrievich Bron, 26 ans, ainsi que du Russe Alexey Tikonov.

«Le virus Zeus est l'un des virus informatiques les plus nuisibles qui ait jamais été utilisé», a dénoncé le ministre adjoint de la Justice, David O'Neil. «Comme les inculpations dévoilées aujourd'hui le démontrent, nous nous engageons à rendre internet plus sûr et à protéger les informations personnelles et les comptes en banque des consommateurs américains».