Le géant de la distribution en ligne Amazon a retiré de la vente un puzzle montrant les fours d'un crématorium du camp de concentration de Dachau à l'origine d'une polémique, a constaté vendredi l'AFP.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le puzzle de 252 pièces représentait une photo de deux fours d'un des deux crématoriums de Dachau, en Bavière, dans le sud de l'Allemagne, où des corps de prisonniers étaient brûlés sous le régime nazi.

Présenté dans la catégorie jouets, ce puzzle était indiqué comme convenant aux enfants «à partir de 8 ans». Il était vendu au prix de 24,99$ ou 17,99 livres (environ 20 euros) sur Amazon.com.

Ce retrait a été salué par Gerda Hasselfeldt, chef du groupe parlementaire de l'Union sociale-chrétienne (CSU) de Bavière qui était montée au créneau fin septembre pour dénoncer un puzzle «d'un mauvais goût incroyable» et offensant pour les victimes des camps de concentration.

«Le puzzle qui montre des fours du camp de concentration de Dachau a été retiré de la vente par Amazon», a-t-elle indiqué dans un communiqué diffusé vendredi sur sa page internet.

Députée de la circonscription où se trouve l'ancien camp, Mme Hasselfeldt a jugé «inacceptable que les victimes de la machine à tuer du IIIe Reich soient bafouées et que des commerçants y gagnent en plus de l'argent».

Elle avait réclamé le retrait du puzzle et écrit une lettre de protestation à Jeff Bezos, patron du distributeur en ligne américain Amazon.

Joint par téléphone, Amazon Allemagne n'était pas en mesure de commenter l'information dans l'immédiat.

La vente de ce puzzle avait suscité l'indigation de plusieurs associations dont le Comité international de Dachau, représentant des rescapés politiques, juifs, sinti et rom, provenant de plus de 40 pays, qui avait appelé au respect des morts.

Le camp de Dachau fait partie des 80 camps de concentration et d'extermination mis en place par le régime nazi après l'incendie du Reichstag en 1933.

Plus de 200 000 personnes ont été emprisonnées dans ce camp et entre 32 000 et 43 000 d'entre elles y ont perdu la vie, selon les sources, jusqu'à sa libération par les troupes américaines en avril 1945.