Dur lendemain de veille pour les émeutiers de Vancouver. Si certains avaient oublié que les cellulaires sont presque tous équipés pour faire des photos, l'internet se charge aujourd'hui de leur rappeler.

Marie-Eve Morasse

Certains partisans des Canucks ont incendié et renversé des voitures et pillé des magasins hier soir, au terme de la partie de hockey qui a permis aux Bruins de Boston de remporter la Coupe Stanley.

Plusieurs justiciers du web ont entrepris d'aider la police à identifier les vandales.

>>>Suivez-moi sur Twitter: @marieevemo

Un blogue a notamment été créé pour rassembler les photos prises pendant les événements. On y recense également des statuts Facebook de gens se vantant d'avoir causé des dommages lors de la soirée mouvementée.

La police de Vancouver aura fort à faire pour départager le vrai du faux.

«J'ai personnellement renversé trois voitures de police et mordu deux policiers anti-émeute», écrit un homme sur son compte Facebook. Pris à partie par les internautes, il affirme qu'il ne faisait que blaguer et qu'il n'était pas au centre-ville mercredi soir.

Mais ceux qui ont entrepris d'identifier les émeutiers ne semblent pas avoir le coeur à la rigolade.

«Enfin, le fait d'accepter les demandes d'amitiés de ces morons du secondaire va payer - traquons ces perdants», écrit un internaute sur le groupe nommé sans détour «Report Canuck RIOT Morons».

Sur Twitter, le compte VancouverClean invite les Vancouverois à nettoyer la ville au lendemain des émeutes.

La police de Vancouver a émis un communiqué indiquant que la réaction du public voulant aider la police à identifier les émeutiers a été «phénoménale».