Source ID:; App Source:

Russie: 50 pirates de banques arrêtés

Selon les autorités russes, qui ont procédé à... (PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Selon les autorités russes, qui ont procédé à 86 perquisitions dans une quinzaine de régions du pays, les pirates avaient infligé depuis 2015 des pertes de plus de trois milliards de roubles, soit plus de 40 millions d'euros, à des clients des banques.

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Moscou

Un vaste réseau de pirates russes qui pirataient banques et administrations publiques a été démantelé par les services secrets et la police, a indiqué mercredi le ministère russe de l'Intérieur, annonçant l'arrestation d'une cinquantaine de personnes dans le pays.

Selon les autorités russes, qui ont procédé à 86 perquisitions dans une quinzaine de régions du pays, les pirates avaient infligé depuis 2015 des pertes de plus de trois milliards de roubles, soit plus de 40 millions d'euros, à des clients des banques. La police ajoute avoir toutefois empêché des pertes possibles d'un montant de 2,7 milliards de roubles.

Selon le communiqué du ministère de l'Intérieur, les perquisitions ont permis la saisie d'ordinateurs, de matériel informatique, cartes SIM et cartes bancaires.

Les pirates infectaient des ordinateurs en réseau pour ensuite lancer des attaques contre des «instituts financiers et de crédit, contre des administrations publiques, pour les voler», selon le ministère qui a annoncé l'ouverture d'une enquête pour «crime en bande organisée».

Les pirates russes sont particulièrement redoutés en raison de leurs compétences et de la complexité de leurs attaques. Ils apparaissent dans des affaires de piratage informatique pour vol ou fraude, mais sont également soupçonnés d'espionnage au profit de la Russie.

En 2015, l'éditeur d'antivirus russe Kaspersky Lab avait révélé que des pirates avaient infiltré une vingtaine de banques, allant jusqu'à reprogrammer des distributeurs qui se sont mis à cracher des billets en pleine nuit.

La même année, les sites officiels d'Angela Merkel, de la chancellerie et du Bundestag avaient fait l'objet d'une cyberattaque, revendiquée par des pirates russes.

Des pirates informatiques russes avaient lancé «une cyberattaque sophistiquée» contre un système de courriels non confidentiels de l'état-major interarmées au Pentagone, selon des responsables américains cités par la chaîne NBC.

Enfin, en avril 2015, la chaîne française TV5 avait subi une cyberattaque menée par des inconnus se réclamant de l'organisation État islamique, mais qu'une enquête avait ensuite identifié comme étant des pirates russes appartenant à un groupe nommé APT28.




Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer