Une application mobile fait remonter le temps dans les rues de New York

L'application permet de voir les lieux tels qu'ils... (Photo archives AFP)

Agrandir

L'application permet de voir les lieux tels qu'ils étaient autrefois.

Photo archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Une nouvelle application pour téléphones intelligents permet de remonter le temps dans les rues de New York et de comparer la ville d'aujourd'hui à ce qu'elle était jadis, grâce à plus de 100 ans d'archives rassemblés sur un plan interactif.

L'application, OLDNYC (« vieux NYC ») a été créée à l'initiative de la célèbre Bibliothèque publique de New York (NYPL) et est disponible sous iOS depuis le 9 mai.

Grâce à un système de géolocalisation, l'utilisateur peut accéder aux photographies d'époque de bâtiments devant lesquels il se trouve. Les quelque 40 000 photographies et dessins réunis par la NYPL pour réaliser l'application permettent ainsi de comparer le New York d'aujourd'hui à celui des années 1870 à 1970.

En naviguant sur la carte, on aperçoit notamment la tour du Rockefeller Plaza en pleine construction en 1932, les trams traversant un Times Square des années 20 déjà bordé de ses célèbres affichages publicitaires, ainsi qu'une plage bondée de Coney Island à Brooklyn en 1937.

La plupart des photos sont datées, signées et légendées, ce qui donne également des informations sur l'architecture et l'histoire de New York. Le long de Central Park sur la 5e avenue, on peut admirer le prestigieux Plaza Hotel dans sa version actuelle construite en 1907, ainsi que le premier Plaza, situé à la même adresse entre 1894 à 1905.

« Les archives des collections proviennent de différentes sources, la plus importante est une collection commandée par la Bibliothèque publique de New York elle-même entre 1920 et 1940 », raconte à l'AFP Shana Kimball, 38 ans, chargée du département de développement des programmes de diffusion publique des archives de la NYPL.

Il a fallu quatre mois à deux jeunes développeurs, Christina Leuci et Orian Breaux, 22 et 26 ans, pour réaliser l'application. « Le plus compliqué était de collecter les données », explique à l'AFP Orian Breaux.

« Nous souhaitons encore étendre le concept » en « ajoutant davantage de contexte aux photos », en facilitant leur partage sur Instagram avec un mélange d'actuel et de vieux New York, raconte le jeune développeur, qui envisage même d'« utiliser des lunettes de réalité virtuelle ».

Sur un total de 700 000 archives disponibles à la Bibliothèque Publique de New York, environ 200 000 sont dans le domaine public.

« Le laboratoire des technologies de la NYPL développe différents outils interactifs depuis environ un an et demi », reprend Shana Kimball. « Nous ne pouvons pas intégrer toutes nos archives mais nous voulons en partager un maximum ».




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer