Google a annoncé mercredi une mise à jour majeure de son moteur de recherche pour le rendre toujours plus intuitif en allant au-delà des mots tapés par l'internaute pour mieux lui répondre.

AGENCE FRANCE-PRESSE

La technologie du «graphe du savoir» («Knowledge Graph») est conçue pour reconnaître des gens, des endroits ou des choses désignées par certains mots clés. Elle a commencé à apparaître mercredi aux États-Unis, avec l'objectif de se généraliser partout prochainement.

«Le graphe du savoir est bâti pour comprendre les choses réelles du monde», a expliqué un responsable de Google, Ben Gomes. «C'est le début d'un long voyage qui nous permettra de couvrir plus de sujets et des recherches plus complexes», a-t-il ajouté.

Son ambition, c'est que Google soit capable de dire où aller écouter Lady Gaga en plein air par temps doux, ou l'implantation d'un parc d'attractions à proximité d'un restaurant végétarien.

Pour l'instant, les utilisateurs du moteur de recherche aux États-Unis vont commencer à voir apparaître un encadré suggérant des types de réponse. Ainsi en tapant «Andromeda» (Andromède en anglais), Google demande si on s'intéresse à la galaxie de ce nom, à une série télévisée ou à un groupe de rock suédois. En cliquant sur l'une de ces suggestions, la recherche est immédiatement affinée.

Google a indiqué qu'il avait soigneusement retravaillé son algorithme pour puiser des informations dans des bases de données comme Freebase ou Wikipedia afin de donner du contexte aux mots.